NOUVELLES

L'abolition d'un programme fait craindre un recul de l'immigration francophone

16/09/2014 02:47 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) déplore la décision du gouvernement fédéral d'abolir le programme «Avantage significatif francophone».

Elle y voit un recul majeur pour l'immigration francophone.

Ottawa a décidé de mettre fin dès le 30 septembre à ce programme qui avait été mis sur pied pour appuyer les communautés francophones en situation minoritaire. Le programme était conçu pour simplifier le processus d’embauche de travailleurs qualifiés d’expression française dans ces communautés.

La présidente de la Fédération, Marie-France Kenny, a mentionné mardi dans un communiqué que l'on avait retiré encore une fois aux communautés le seul outil dont elles disposaient pour aller chercher des résultats tangibles en matière d’immigration francophone.

Elle a signifié son intention de déposer une plainte au commissaire aux langues officielles du Canada, faisant valoir que le programme avait été éliminé sans consultations avec les communautés francophones en situation minoritaire du pays.

Le ministre de l'Immigration, Chris Alexander, a réagi à la déclaration de la FCFA, mardi après-midi. Il a ainsi souligné que le gouvernement avait fait des changements importants au programme des travailleurs étrangers temporaires afin de s'assurer que les Canadiens soient les premiers considérés pour les emplois disponibles.

«Dans le cadre de ces réformes, nous avons introduit une nouvelle étude d'impact sur le marché du travail pour tous les travailleurs étrangers désirant travailler temporairement au Canada. Ainsi, nous avons donc fait la révision de nos programmes qui offraient à l'origine une exemption d'étude d'impact. Dans le but d'uniformiser nos programmes pour contrer toute forme d'abus, nous avons choisi de mettre fin à ce programme», a-t-il expliqué.

Il ajoute que le gouvernement maintient malgré tout son engagement à faire la promotion de l'immigration francophone par le biais des programmes dédiés à l'immigration tel que l'Entrée Express et qu'il pourrait mettre en oeuvre de nouvelles mesures à cet effet.

«Au cours des prochaines semaines, nous allons consulter toutes les communautés francophones du pays pour développer de nouveaux outils afin de promouvoir l'immigration francophone», a-t-il promis.

PLUS:pc