NOUVELLES

La défensive des Patriots ne sait pas trop à quoi s'attendre de Derek Carr

16/09/2014 04:24 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST

FOXBOROUGH, États-Unis - La défensive des Patriots de la Nouvelle-Angleterre se prépare un peu à l'inconnu en vue de sa confrontation contre le quart-arrière recrue Derek Carr des Raiders d'Oakland, dimanche.

Carr a disputé seulement deux matchs dans la NFL et on ne dispose donc pas de beaucoup d'extraits vidéo sur lui. Les entraîneurs des Patroits ont donc visionné des séquences de jeu pendant son séjour à Fresno State.

«C'est un gars athlétique, a déclaré l'entraîneur des Patriots Bill Belichick en conférence téléphonique, mardi. Il peut certainement faire avancer le ballon sur le terrain. Nous savons que c'est un jeune intelligent.

«Je pense qu'il va continuer à montrer tout ce que nous avons vu de lui à Fresno et quand il a eu l'occasion de le faire dans cette ligue. Évidemment, les systèmes sont différents mais, du point de vue de ses habiletés, je pense qu'elles sont assez bonnes.»

Les Raiders ont perdu leurs deux matchs — 19-14 à l'étranger contre les Jets de New York et 30-14 la semaine dernière à domicile face aux Texans de Houston. Carr a complété 47 de ses 74 passes pour des gains de 414 verges et trois touchés. Il a été victime de deux interceptions. Son ratio d'efficacité est de 80,6, légèrement devant celui de Tom Brady des Patriots au bas du classement dans l'Association américaine.

Carr est dernier dans l'AFC pour les passes complétées au troisième essai, Brady le devançant de peu. Mais il est aussi le meilleur porteur de ballon des Raiders. Il a totalisé 55 verges, dont 41 sur le même jeu.

«Il est en mesure de tenir la défensive sur le qui-vive, a déclaré le coordonnateur défensif des Patriots, Matt Patricia. Il faut alors être très discipliné et s'assurer de ne pas se faire prendre — non seulement avec son bras mais aussi avec ses jambes quand il sort de la poche protectrice.

«Il fait aussi du bon travail pour s'assurer d'utiliser les bons jeux. Il aura recours à plusieurs jeux et il les modifie selon la façon dont la défensive adverse se déploie. Il s'assure de remettre le ballon aux gars qui vont compléter les jeux pour lui.»

La défensive de Patricia, qui s'est effondrée en deuxième demie du premier match à Miami et qui a mal paru ensuite sur la première séquence offensive des Vikings du Minnesota, s'est ensuite ressaisie contre Matt Cassel. Les Patriots ont réussi quatre interceptions aux dépens de leur ex-coéquipier.

Cette défensive fait maintenant face à une équipe qui mise sur quelques noms connus à l'offensive mais qui n'a pas vraiment effrayé grand monde jusqu'ici.

«Ils vont certainement recourir à leur jeu au sol avec un joueur comme (Darren) McFadden et, si un joueur comme (Maurice) Jones-Drew est sur le terrain en même temps, vous avez affaire à une double menace», a analysé Patricia.

McFadden a gagné seulement 52 verges en 16 courses tandis que Jones-Drew a été limité à 11 verges en neuf courses — et les Raiders utiliseront la formation wildcat.

PLUS:pc