BIEN-ÊTRE

Urban Outfitters s'excuse après avoir mis en vente un chandail «avec de fausses taches de sang»

15/09/2014 02:17 EDT | Actualisé 15/09/2014 02:32 EDT

Urban Outfitters se retrouve encore une fois dans une controverse après avoir mis en vente un chandail au goût douteux.

Le détaillants est au centre d'une autre polémique après avoir ajouté à son catalogue un chandail «vintage» aux couleurs de Kent State University, mais avec ce qui a toutes les apparences de taches de sang.

Plusieurs ont rapidement fait un lien entre le chandail et une fusillade qui avait éclaté à cet endroit en 1970, alors la Garde nationale de l'Ohio avait ouvert le feu dans une manifestation contre la guerre du Viêt Nam. Une fusillade qui avait fait quatre morts et neuf blessés.

Comme on pouvait s'y attendre, les réactions ont été vives sur Twitter:

Avec toute cette «publicité», les stocks de ce chandail ont rapidement été épuisés.

Urban Outfitters a également réagi sur Twitter, s'excusant auprès de ceux qui ont été offensés.


Dans sa déclaration officielle, Urban Outfitters a ajouté qu'il ne s'agit pas d'une imitation de tâches de sang. Il s'agirait simplement d'un effet de décoloration propre à cette collection de vêtements.

«Nous sommes très offensés de voir une compagnie utiliser notre douleur pour sa publicité et son profit. Cet article est au-delà du mauvais goût et minimise des pertes de vie qui touchent encore la communauté de Kent State aujourd'hui»
- Extrait de la déclaration de Kent State University

Parmi les controverses ayant touché Urban Outfitters, on compte notamment les vêtements «Navajo» et le logo «Depression».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La controverse et la mode