NOUVELLES

Un film d'Hitchok met un patient végétatif dans un état d'éveil

15/09/2014 06:02 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

Un film d'Alfred Hitchcock a fait réagir un patient vivant dans un état végétatif depuis 16 ans, ont affirmé un groupe de chercheurs en neurosciences de l'Université de Western Ontario, à London, lundi.

Ces chercheurs ont fait voir une version abrégée de l'épisode «Bang! You're Dead» de la série «Alfred Hitchcock Presents» à des personnes saines d'esprit et à des patients souffrant de problèmes cérébraux. Parmi ceux-ci: un Canadien de 34 ans vivant dans un état végétatif depuis 16 ans.

Les sujets étaient liés à un scanner IRM. Selon les chercheurs, les réactions cérébrales des spectateurs sains ressemblaient à ceux des patients malades. Des similarités ont été enregistrées dans les lobes frontaux et le péritoine pariétal, des zones où interviennent certaines des activités les plus complexes du cerveau, dont le raisonnement

Selon le responsable de la recherche, le neuroscientifique Adrian Owen, les indicateurs semblent démontrer que le sujet vivant dans un état végétatif depuis 16 ans suivait et comprenait le film. Un autre patient vivant dans un état similaire n'a pas réagi aussi fortement au suspens hitchcockien.

La technique employée par les chercheurs a déterminé que le patient pouvait comprendre les dialogues, suivre l'histoire au fur et à mesure qu'elle se déroulait — y compris ses rebondissements, bâtir une mémoire et réagir de façon émotive, a raconté M. Owen.

Le chercheur dit avoir bon espoir de mettre au point une méthode pour déterminer l'état de conscience d'un patient et de voir s'il peut réfléchir aux stimulations visuelles que lui envoie son environnement. Si les médecins savent qu'un patient peut comprendre un film, a souligné M. Owen, ils pourront faire des efforts supplémentaires pour déterminer ce que celui-ci désire.

«Si on sait qu'un patient est conscient, alors on réagira différemment. Si on l'inclut dans la prise de décision au sujet de son bien-être, on peut avoir une grande influence sur sa qualité de vie. Il peut s'agir de choses importantes, par exemple que veut-il de son avenir, ou des choses plus anodines, par exemple, quel est son style d'émissions de télévision préféré.»

M. Owen ignore pour le moment comment sa technique pourra permettre de poser des questions précises aux patients.

Le chercheur a rappelé qu'il existe d'importantes différences entre un individu vivant dans un état végétatif et un autre vivant dans un coma. Le premier peut être en éveil pendant une période de temps même s'il ne réagit pas aux tentatives de communication qui lui sont adressées; le second n'est jamais en éveil.

«Bang! You're Dead» a été présenté au petit écran en 1961. Il raconte l'histoire d'un garçon de cinq ans qui trouve le revolver de son oncle, partiellement chargé.

PLUS:pc