NOUVELLES

Le Canadien nomme Markov, Plekanec, Pacioretty, Subban comme co-capitaines (VIDÉO)

15/09/2014 09:17 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

LAVAL-SUR-LE-LAC, Qc - On a le sentiment que si Carey Price n'était pas un gardien, c'est lui que le Canadien aurait nommé capitaine.

Price ne peut pas porter de lettres C ou A sur son chandail puisque la réglementation de la LNH l'interdit. Mais il aura voix au chapitre cette saison en compagnie du quatuor d'adjoints que l'équipe a désigné.

Le Tricolore a donc décidé de se donner un an avant de trouver un sucesseur à Brian Gionta, rendu chez les Sabres de Buffalo.

Une année de transition au cours de laquelle les jeunes Max Pacioretty et P.K. Subban tenteront de prouver qu'ils possèdent l'étoffe d'un capitaine, en étant secondés par les vétérans Andrei Markov et Tomas Plekanec.

Markov et Plekanec arboreront des «A» sur leur chandail à tous les matchs tandis que Pacioretty et Subban alterneront pour les rencontres à domicile et à l'étranger.

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin et l'entraîneur Michel Therrien ont insisté pour dire que le quatuor sera dans les faits un quintette puisque Price sera membre à part entière du groupe.

Bergevin et Therrien ont souligné à maintes reprises les grandes qualités de leader du gardien.

«C'est impossible qu'il porte une lettre, la ligue l'interdit, a évoqué Bergevin. J'ai rencontré personnellement Carey samedi afin de lui expliquer la situation. Il fait partie du groupe. C'est un gars très très important. Il prêche par l'exemple, il ne parle pas souvent dans le vestiaire, mais quand il le fait, on l'écoute. On aurait pu facilement avoir un groupe de cinq adjoints.»

On a demandé à Therrien si le dossier du capitaine se serait vite réglé advenant qu'on ait pu nommer Price.

«Un règlement de la ligue nous en empêche. Cela dit, Carey s'avère un grand leader», a-t-il martelé, trois fois plutôt qu'une.

Beau joueur, Price a mentionné qu'il n'avait pas besoin de lettre sur son chandail afin d'exercer du leadership.

«Les lettres, c'est symbolique plus qu'autre chose», a-t-il dit.

Place aux jeunes

Bergevin avait déclaré, à l'issue de la saison en juin, qu'un changement de garde s'était opéré au sein de l'équipe.

Il a pris la décision, qui a reçu l'aval du propriétaire Geoff Molson, de partager le leadership entre quatre joueurs afin justement de permettre aux jeunes de prendre la place qui leur revient.

«Max (Pacioretty) a déjà porté le A. Pour P.K., c'est une première, a noté Bergevin. J'ai vu depuis mon arrivée en poste comment il a évolué comme leader. On inclut Carey dans le groupe, mais il y a d'autres jeunes qui poussent. Nous voulons voir comment ils vont accepter le rôle, comment ils vont se définir dans l'équipe. Nous allons analyser tout ça pendant la saison, et nous prendrons une décision dans un an.»

Les joueurs ont bien accueilli la décision. Pacioretty a confié avoir été informé des plans de l'équipe samedi tandis que Subban l'a su lundi à son arrivée au Club de golf de Laval-sur-le-Lac, où le CH a tenu son tournoi annuel.

«Je suis très heureux et honoré de faire partie du groupe, a commenté Subban. Ça ne sera pas une distraction et nous pourrons nous concentrer sur la tâche à accomplir.»

Le défenseur vedette, plus haut salarié de l'équipe, ne voit pas la décision comme une forme d'audition pour Pacioretty et lui, en vue de combler le poste l'an prochain.

«Des auditions, vous devez en passer à chacune des saisons afin de garder votre place avec l'équipe ou encore de rester dans la Ligue nationale. Quand vous affichez cette attitude, ça vous aide à toujours être à votre mieux.»

Pacioretty a dit qu'il restera lui-même, comme des proches lui ont suggéré, et qu'il s'inspirera du modèle Gionta qui consiste à prêcher par l'exemple sur la glace.

«La pression pourrait être plus forte, a-t-il admis, mais l'organisation fait bien afin que ce ne soit pas le cas en désignant un comité qui se répartit la tâche.»

Plekanec comprend

Plekanec a dit bien comprendre et accepter que l'avenir du Canadien passe par le leadership qu'exerceront les jeunes.

«De l'extérieur, on aurait dit qu'il y avait une course à la capitainerie! Ce n'était pas le cas.»

Le joueur de centre tchèque s'est esclaffé quand on a demandé si Subban fera un bon adjoint. Les coéquipiers n'ont pas toujours été sur la même longueur d'onde.

«Oui, il sera bon, a fini par dire Plekanec. Il sera un rouage très important de l'équipe, possiblement le plus important au cours des années à venir. On va bâtir autour de lui et de quelques autres. Il va apprendre à être un leader, il l'est déjà.»

Therrien ne voit aucun problème à échanger avec un comité de cinq joueurs, au lieu d'un seul capitaine.

«J'ai l'habitude de regrouper les leaders quand je veux leur communiquer une décision importante ou tâter le pouls de l'équipe. Je le ferai avec cinq joueurs cette saison.

«C'est une belle transition pour nos jeunes vétérans, a-t-il repris. Ils vont avoir l'occasion de grandir là-dedans, avec des vétérans comme Markov et Plekanec.

«J'aime le mélange de l'expérience de Markov, du professionnalisme de Plekanec et de l'émergence des Pacioretty et Subban. Il ne faut pas oublier Price qui a été un grand leader pour nous la saison dernière.»

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos