NOUVELLES

Les Vikings réinsèrent Peterson malgré les accusations qui pèsent sur lui

15/09/2014 05:58 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

EDEN PRAIRIE, États-Unis - Adrian Peterson a été réinséré à la formation des Vikings du Minnesota deux jours après avoir été arrêté et accusé d'avoir infligé des blessures à son garçon de 4 ans.

Le demi étoile a spécifié lundi qu'il n'est pas un batteur d'enfant et qu'il veut que tout le monde sache «à quel point il est désolé de la douleur infligée à son fils».

Peterson, considéré comme l'un des meilleurs porteurs de ballon du circuit, a été cloué au banc dans la défaite de 30-7 subie dimanche, aux mains des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Il n'avait pas émis de commentaires depuis son arrestation, vendredi. Il aurait frappé son enfant à l'aide d'une mince branche d'arbre plus tôt cet été, causant des blessures non spécifiées.

«Je ne suis pas un fils parfait. Je ne suis pas un époux parfait. Je ne suis pas un parent parfait, mais je ne suis pas, sans l'ombre d'un doute, un batteur d'enfant, a-t-il dit dans une déclaration de près de 500 mots transmise par ses agents. Je suis quelqu'un qui a discpliné son enfant sans intention de le blesser.

«Personne ne peut comprendre la douleur que je ressens pour mon fils et pour le mal que je lui ai fait. Mon but est toujours de lui montrer ce qui est bien ou mal et c'était mon objectif ce jour-là.»

Peterson devait se présenter dans un tribunal de Conroe, au Texas, mercredi, pour y être accusé de négligence ayant causé des blessures à un enfant, mais la date de comparution a été repoussée au 8 octobre. Ce crime qui peut être pénalisé de deux ans de prison et de 10 000 $ US d'amende.

Les propriétaires des Vikings, Zygi et Mark Wilf, ont déclaré avoir décidé de ramener Peterson dans le giron des Vikings pour les entraînements de cette semaine et le match de dimanche, contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, «après avoir longuement pensé, discuté et considéré» cette décision. Les Wilf ont ajouté qu'ils souhaitent laisser libre cours au processus légal avant de prendre une décision définitive au sujet de l'avenir de Peterson avec les Vikings, seule équipe pour laquelle il a joué dans la NFL.

«Soyons clairs: nous prenons très au sérieux toute situation impliquant le bien-être d'un enfant, ont déclaré les Wilf. Présentement, nous croyons toutefois qu'il s'agit de laisser la justice suivre son cours.»

L'utilisation d'une force «non mortelle» pour corriger un enfant est légale au Texas. Mais la punition est jugée abusive lorsqu'il y a blessure. Un coup infligeant une meurtrissure, une coupure ou de l'enflure, ou encore qui nécessite une attention médicale, pourrait être considéré comme abusive. Les règles disent également que l'utilisation d'un objet «est source de préoccupation».

L'avocat de Peterson, Rusty Hardin, a indiqué que son client avait utilisé une branche d'arbre parce que c'est de la façon dont il a été élevé par ses parents à Palestine, au Texas. Peterson ne le nie pas.

«Je dois vivre avec le fait que lorsque j'ai pris des mesures disciplinaires contre mon fils, je l'ai fait de la même façon (qu'on l'a fait) quand j'étais enfant. Je ne savais pas que je lui causerais une blessure, pas plus que je ne le souhaitais. Je sais que plusieurs sont en désaccord avec la façon dont je m'y suis pris. Je comprends également, après une rencontre avec un psychologue, qu'il y a d'autres façons qui peuvent être plus appropriées de discipliner un enfant.

«J'accepte le fait que des gens soient choqués par cette situation et par ma conduite, a ajouté Peterson. Toutefois, peu importe ce que les gens pensent, j'aime profondément mon fils et je continuerai d'essayer de devenir un meilleur père et une meilleure personne.»

Commandite suspendue

En soirée, la chaîne hôtelière Radisson a annoncé qu'elle suspendait sa commandite auprès des Vikings.

Dans un communiqué émis lundi, la chaîne basée à Minnetonka, au Minnesota, a indiqué qu'elle «prend très au sérieux cette affaire, surtout en raison de son engagement de longue date à la protection des enfants». Radisson a suspendu momentanément sa commandite limitée des Vikings «le temps d'évaluer les faits et les circonstances».

Radisson commandite notamment les points de presse des Vikings. Le nom de la chaîne apparaît d'ailleurs sur la toile de fond de l'équipe lors de ses conférences.

Un porte-parole de l'équipe a indiqué que les Vikings se sont empressés de répondre à la demande de Radisson.

PLUS:pc