NOUVELLES

Incendie au Musée de la civilisation: les objets sont saufs

15/09/2014 01:13 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

QUÉBEC - Un incendie dans la toiture du Musée de la civilisation de Québec, qui a nécessité l'intervention d'une cinquantaine de pompiers, n'a heureusement pas touché les objets qui y étaient conservés.

C'est «la bonne nouvelle dans une série de mauvaises nouvelles», a dit le directeur général de l'établissement, Michel Côté, lundi en point de presse.

Certains des objets qui se trouvaient dans la salle étaient placés dans des vitrines, donc ils ont été protégés de l'eau. Des employés ont eu le temps de les recouvrir de bâches, tel que les plans d'urgence le prévoyaient, et les pompiers ont également demandé à la direction quels objets étaient à protéger en priorité, a expliqué M. Côté.

Les planchers et les plafonds, toutefois, ont été endommagés par le feu et inondés par les pompiers. Il est trop tôt pour évaluer les dommages mais les flammes sont demeurées au niveau de la toiture, où des travaux étaient en cours.

L'alarme a été donnée vers 12h45 lundi. En tout quatre alarmes ont fait en sorte qu'environ 50 pompiers se sont déployés sur place et des équipes se sont aussi affairées à l'intérieur pour protéger les oeuvres d'art exposées.

Une enquête permettra de déterminer, au cours des prochains jours, les causes de l'incendie, a indiqué une porte-parole du service des incendies de la Ville de Québec, Annie Marmen.

Lors de son point de presse, Michel Côté a affirmé qu'il croit qu'un bris de moteur a provoqué l'incendie qui s'est propagé par la suite.

L'incendie n'a fait aucun blessé. Le musée étant fermé le lundi, aucun visiteur n'a dû être évacué.

M. Côté croit que le musée ne sera fermé qu'un jour. «Une grande partie du musée n'a pas été touchée, donc on va continuer à faire ça. Là on est en train de faire aérer avec un système de ventilation, on va voir (demain) dans quel état c'est», a-t-il affirmé.

Selon lui, la moitié du musée rouvrira rapidement. Il faudra faire des réparations dans l'autre moitié et refaire des salles d'exposition.

Si les objets ne sont pas perdus, ils devront toutefois être traités en raison de la fumée, a dit M. Côté. Des gens du Centre de conservation du Québec sont déjà sur place.

Le directeur s'est montré très ému lorsqu'un journaliste lui a demandé ce que provoquait chez lui la vue de la toiture en feu.

«C'est dur, a-t-il répondu, des sanglots dans la voix. C'est très dur. On va recommencer.»

Il a aussi mentionné la grande importance de la collection du musée de Québec pour tous les Québécois.

«C'est le patrimoine national, dans le fond, ça appartient à tous les Québécois. Nous on est gardiens de ce patrimoine national. (...) C'est notre mémoire collective», a-t-il dit.

Il a affirmé que l'exposition sur l'art autochtone contemporain «C'est notre histoire», qui avait cours au musée, sera refaite «car elle est trop importante».

PLUS:pc