NOUVELLES

État islamique : d'où viennent les étrangers venus grossir les rangs du groupe terroriste en Irak et en Syrie

15/09/2014 10:16 EDT | Actualisé 15/09/2014 12:50 EDT
HuffPost

La communauté internationale, réunie ce lundi 15 septembre à Paris pour la conférence sur la sécurité en Irak, a promis de soutenir "par tous les moyens nécessaires", y compris militaires, la lutte de Bagdad contre les djihadistes de l'État islamique (EI) en soulignant "l'urgence" à les déloger du nord du pays.

Lire aussi : VIDÉO - "Daesh" plutôt que "l'état islamique", le gouvernement s'est passé le mot

Plus de 900 personnes venant de France sont actuellement impliquées dans le djihad en Irak et en Syrie. "930 ressortissants français ou étrangers résidant habituellement en France sont aujourd'hui impliqués, [...] 350 sont sur place, dont 60 femmes. Environ 180 sont repartis de Syrie et 170 sont en transit vers la zone", précisait le ministre français Bernard Cazeneuve au Journal du Dimanche.

Mais ce phénomène sera difficile à enrayer car il concerne aussi de nombreux voisins européen et pays occidentaux. Vendredi 12 septembre, la CIA a largement revu à la hausse son estimation du nombre de combattants au sein de l'État islamique: entre 20 000 et 31 500 personnes dans ses rangs en Syrie et en Irak. Parmi eux, 2000 Occidentaux. D'après des données récoltées par le Soufan Group, un organisme de renseignement américain, France, Russie, Royaume-Uni et Allemagne sont particulièrement touchés par ces départs.

» Découvrez dans la carte interactive ci-dessous les estimations du nombre de personnes parties combattre en Irak ou en Syrie, en fonction de leur pays d'origine :


LIRE AUSSI:

» Le Canada va transporter des armes en Irak

» Qui sont les «terroristes»? À chacun son opinion, disent les experts

» La lutte contre l'État islamique s'organise


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qu'est-ce que l'Etat islamique?