NOUVELLES

Cat Stevens annonce son retour pour six spectacles, dont à Toronto et New York

15/09/2014 08:08 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le nouveau membre du Temple de la renommée du Rock and Roll Cat Stevens repart sur la route à bord du «Peace Train».

Le chanteur et musicien a annoncé lundi qu'il effectuerait une tournée de six villes en Amérique du Nord en décembre, sa première série de spectacles aux États-Unis et au Canada depuis 1976. À cette époque, il avait mis sa carrière musicale en veille pour 25 ans après sa conversion à l'islam.

Cat Stevens, qui sortira aussi un album blues en octobre produit par Rick Rubin, utilise ce nom de scène, de même que celui de Yusuf, adopté après sa conversion. Le chanteur au succès des années 1970 «Wild World», «Morning Has Broken» et «Peace Train» est lentement revenu à la musique profane au cours des dix dernières années et a effectué une poignée d'apparitions semi-publiques et à la télévision aux États-Unis.

En entrevue téléphonique depuis Dubaï, où il réside désormais la majeure partie du temps, Cat Stevens a dit avoir ressenti une «obligation» de revenir à l'avant-scène après la multiplication de demandes du public.

Le titre de la tournée, «Peace Train ... Late Again», fait référence au rythme lent et intermittent de sa carrière musicale. Seulement six dates sont prévues pour l'instant — commençant le 1er décembre à Toronto et visitant Boston, New York, Chicago, San Francisco et Los Angeles.

Cat Stevens a dit recevoir beaucoup de commentaires sur Facebook lui demandant de monter plus souvent sur la scène, et a dit se sentir coupable «de ne pas en faire autant que (ses fans) voudraient».

«Cela dit, j'ai 66 ans, et prend les choses comme elles viennent», a-t-il lancé.

Cat Stevens, qui a été intronisé au Temple de la renommée ce printemps à Brooklyn, a dit avoir eu beaucoup d'hésitation à plonger de nouveau sur la scène musicale.

«C'est quelque chose que j'ai fui il y a longtemps, a-t-il exprimé. Mais cela ne revient pas à dire que le commerce musical est la même chose que de faire de la musique. Quand j'ai finalement fait la lumière sur cet enjeu — de la place de la musique dans ma vie —, à ce moment, j'ai eu quelque chose à dire. Je n'écrirais pas des chansons si je n'avais pas quelque chose à dire.»

PLUS:pc