NOUVELLES

Les eurosceptiques gagnent du terrain dans deux régions en Allemagne

14/09/2014 06:52 EDT | Actualisé 14/11/2014 05:12 EST

BERLIN - L'Alternative pour l'Allemagne (AfD), un jeune parti allemand opposé à l'Union européenne, a pris de l'expansion dimanche en remportant des sièges dans deux Parlements régionaux.

L'AfD a obtenu 10,6 pour cent des voix en Thuringe et 12,2 pour cent dans le Brandebourg, un État qui encercle Berlin.

Le chef du parti, Bernd Lucke, a déclaré être heureux que les gens votent «pour un renouveau politique» en Allemagne.

L'an dernier, l'AfD a raté sa chance d'entrer au Parlement national par seulement cinq points de pourcentage. Depuis, il a gagné des sièges au Parlement européen et, il y a deux semaines, il obtenait son premier siège régional, dans l'est de la Saxe.

D'autres partis clament qu'ils ne gouverneront pas aux côtés de l'AfD, qui suggère de laisser tomber l'euro dans sa forme actuelle. Le parti a développé une image socialement conservatrice, et gagne des appuis avec un discours radical sur le crime et l'immigration.

Les résultats de dimanche ont d'ailleurs poussé le chef du Parti social-démocrate et vice-chancelier, Sigmar Gabriel, à appeler les autres partis à être «plus offensifs» avec l'AfD.

«Leur programme tue l'emploi», a-t-il dit sur les ondes de la chaîne télévisée ARD.

Dans le land de Brandebourg, ce sont les sociaux-démocrates qui dominent depuis longtemps. Ils ont à nouveau gagné dimanche. Le parti Die Linke (La Gauche) est leur partenaire mineur de coalition, une alliance qu'ils pourraient poursuivre ou briser pour se tourner vers le parti de la chancelière Angela Merkel.

Le taux de participation s'est révélé bas en Thuringe et dans le Brandebourg, un facteur qui pourrait avoir joué en faveur de l'AfD.

PLUS:pc