NOUVELLES

Brady et les Patriots reviennent en force et battent les Vikings 30-7

14/09/2014 04:44 EDT | Actualisé 14/11/2014 05:12 EST

MINNEAPOLIS - Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont profité de l'absence de Adrian Peterson et de quatre interceptions de Matt Cassel pour signer une victoire de 30-7 face aux Vikings du Minnesota, dimanche.

Chandler Jones a aussi retourné le ballon jusque dans la zone des buts après avoir bloqué une tentative de placement juste avant la mi-temps.

Brady a complété 15 de ses 22 tentatives de passes pour des gains de 142 verges et un touché. Le premier départ de Cassel contre son ami et ancien mentor a été raté.

Devin McCourty, Darrelle Revis, Logan Ryan et Dominique Easley ont tous réalisé des interceptions, mettant la table pour 17 points des Patriots. Cassel a terminé le match en réussissant 19 de ses 36 tentatives de passes pour des gains de 202 verges.

Peterson n'a pas participé au match après avoir été arrêté et accusé d'avoir infligé des blessures à son enfant, vendredi au Texas. Son statut pour le reste de la saison n'est pas encore déterminé.

Matt Asiata a capté une passe de touché de Cassel en début de match, mais n'a enregistré que 36 verges de gains en 13 courses en remplacement de Peterson.

Le ratio passes-courses des Patriots était de 60-20 la semaine dernière dans une défaite face aux Dolphins de Miami, mais ils ont su établir un meilleur équilibre contre les Vikings.

Ridley a effectué 25 courses pour des gains de 101 verges, et Brady a repéré une cible vulnérable en Xavier Rhodes, qui était ennuyé par une blessure à l'aine et qui n'était pas certain de participer à la rencontre. Il n'a pas été en mesure de contenir Julian Edelman, surtout sur la possession suivante l'interception de Revis.

Edelman, qui a aussi effectué un retour de botté de 34 verges, a enregistré deux attrapés pour le premier essai en plus de capter le ballon dans la zone des buts pour procurer une avance de 17-7 aux siens. Il a terminé le match avec six attrapés et des gains de 81 verges.

Une des marques de commerce des Patriots sous le règne de Bill Belichick, qui est devenu le sixième entraîneur à atteindre le plateau des 200 victoires, a été leur habileté à éviter des défaites consécutives. Au cours des quatre dernières années, ils n'ont connu que deux séries de défaites, de seulement deux matchs.

La dernière fois que les Patriots avaient perdu les deux premiers matchs d'une saison, c'était en 2001, alors qu'ils avaient gagné le premier de trois titres du Super Bowl.

PLUS:pc