BIEN-ÊTRE

Un couple de Saguenay construit une micromaison de 15 mètres carrés (PHOTOS)

13/09/2014 06:27 EDT | Actualisé 13/09/2014 06:31 EDT

Devenir propriétaire d'une maison sans s'endetter, c'est possible, mais ce choix peut vouloir dire vivre à l'étroit.

Un couple de Saguenay est en train de construire une micromaison. Cette habitation mobile et écologique mesure environ six mètres de long et deux mètres et demi de large et leur coûtera 20 000 $.

Gaëlle Lévesque-Asselin et Yohan Joncas consacrent tous leurs temps libres à la construction de leur future demeure. Ils font partie des rares Québécois à opter pour une micromaison, une construction d'abord popularisée aux États-Unis. Les deux jeunes de 22 et 24 ans estiment que leur décision n'a que des avantages.

Le texte se poursuit après la galerie photos.

Une maison de 15 mètres carrés

« Vu que les coûts sont moindres, puis aussi vu qu'on la fait nous-mêmes, ça nous permet d'être propriétaires déjà de notre maison », mentionne Gaëlle Lévesque-Asselin.

Le couple a dû faire preuve d'ingéniosité afin que l'habitation, construite sur une remorque, soit suffisamment chaude pour affronter les hivers québécois. Il a fallu une grande logistique pour y arriver, soutient la jeune propriétaire.

« On a passé plus de temps à chercher qu'à construire pour s'assurer que les systèmes fonctionnent et pour maximiser l'espace. »

La micromaison sera autonome au plan énergétique.

« L'électricité va fonctionner soit avec une éolienne ou un panneau solaire, on n'a pas encore décidé. La plomberie, c'est un réservoir, un peu comme dans une roulotte », explique Yohan Joncas.

L'utilisation de l'électricité sera réduite au minimum. Les propriétaires ont choisi d'utiliser des ampoules D.E.L. et de se priver de four à micro-ondes et de grille-pain.

Réglementation floue

Les micromaisons sont très rares au Québec. Puisqu'il s'agit d'un hybride entre une caravane et une maison, la réglementation est floue.

Le couple multiplie ses recherches pour pouvoir s'installer sur un terrain en toute légalité.

Gaëlle et Yohan ont l'intention de s'établir dans la région de Québec avant l'hiver pour que la jeune femme puisse terminer ses études. Ils souhaitent ensuite profiter de la mobilité de leur maison pour découvrir l'Ouest canadien.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter