NOUVELLES

Les membres du Barreau du N.-B. votent contre une école de droit chrétienne

13/09/2014 05:26 EDT | Actualisé 13/11/2014 05:12 EST

FREDERICTON - Les membres du Barreau du Nouveau-Brunswick s'opposent à l'accréditation d'une école de droit controversée, la Trinity Western University, une institution chrétienne qui requiert de tous les étudiants et employés la signature d'une convention interdisant les mariages entre personnes de même sexe.

Les membres ont adopté une résolution demandant au conseil de direction de ne pas accréditer l'école, qui tente de s'établir en Colombie-Britannique, son lieu d'origine, et dans plusieurs autres provinces.

Lors d'une rencontre extraordinaire, samedi, à Fredericton, les membres ont voté à 137 contre 30 en faveur de la résolution.

La décision en juin du conseil de direction de reconnaître les futurs diplômés de la Trinity Western University avait créé un tollé chez les membres du Barreau du Nouveau-Brunswick.

La présidente du Barreau du Nouveau-Brunswick, Hélène Beaulieu, a affirmé que le résultat du vote serait soumis à la prochaine rencontre du conseil, le 26 septembre, pour discuter des implications de la résolution.

Elle a indiqué que si la résolution était adoptée, les étudiants de l'institution ne seraient pas admissibles à une accréditation au Barreau.

Jusqu'à maintenant, les barreaux en Alberta et en Saskatchewan ont approuvé l'accréditation de l'école — bien que la décision soit suspendue en Saskatchewan, comme elle l'est également au Manitoba.

Les barreaux en Ontario et en Nouvelle-Écosse ont voté contre l'accréditation, ce qui a amené l'institution à contester ces décisions devant les tribunaux dans les deux provinces.

L'accréditation de l'école en tant qu'établissement d'enseignement par le gouvernement de la Colombie-Britannique fait aussi l'objet d'une poursuite par un groupe d'avocats de la province.

PLUS:pc