NOUVELLES

Les défensive des Packers devra être meilleure contre la course face aux Jets

13/09/2014 05:27 EDT | Actualisé 13/11/2014 05:12 EST

GREEN BAY, États-Unis - Les Packers de Green Bay ont embauché Julius Peppers afin d'appliquer de la pression sur les quarts adverses.

Pour y arriver, le vétéran comprend que l'unité défensive devra d'abord être meilleure contre la course.

Après avoir concédé 207 verges de gains au sol la semaine dernière aux Seahawks de Seattle, les Packers savent qu'ils devront faire mieux lors de leur match d'ouverture locale, dimanche contre les Jets de New York.

«Vous devez neutraliser le jeu au sol afin d'avoir l'occasion d'appliquer de la pression sur le quart, a déclaré Peppers jeudi dernier. Nous nous concentrons sur cette mission.»

Il s'agit d'un plan de match logique face aux Jets, qui ont récolté 212 verges de gains au sol dans une victoire contre les Raiders d'Oakland, dimanche dernier. Chris Johnson et Chris Ivory représentent un duo menaçant et le quart Geno Smith peut aussi courir avec le ballon si nécessaire.

Les Packers s'attendent donc à voir les Jets utiliser plusieurs jeux d'options, comme les Seahawks l'ont fait. Cependant, les Jets ne comptent pas sur un receveur polyvalent comme Percy Harvin, qui a fait mal paraître les Packers autant sur des jeux aériens que sur des balayages.

La qualité des plaqués demeurent aussi un problème pour les Packers, une chose qui remonte à la saison dernière. Dans les discussions dans le vestiaire cette semaine, les joueurs ont souvent mentionné leur travail technique sur les plaqués.

«Il faut simplement avoir confiance en notre technique de base. Il faut faire confiance à nos coéquipiers et se placer en position pour réussir le jeu», a expliqué le demi de sûreté Morgan Burnett.

Du côté du front défensif, l'entraîneur de la ligne défensive Mike Trgovac a refusé d'admettre que son unité ne faisait pas le poids contre les puissants bloqueurs adverses. Ryan Pickett, 339 livres, et Johnny Jolly, 325 livres, n'ont pas reçu de prolongations de contrat au cours de l'hiver et le plaqueur central B.J. Raji, 337 livres, ne jouera pas cette saison après s'être blessé à un biceps au cours du calendrier préparatoire.

Des joueurs plus légers sont habituellement plus athlétiques, ce qui convient au plan de l'entraîneur-chef Mike McCarthy de compter sur une ligne défensive plus rapide. La moyenne de la ligne défensive des Packers est toujours d'environ 300 livres avec Datone Jones, 285 livres, Mike Daniels, 305 livres, et Letroy Guion, 315 livres.

«Les gens ici sont tellement habitués de voir des joueurs de 340 livres sur la ligne défensive, ce qui est rare dans le circuit, a mentionné Trgovac. Ce n'est pas comme si nous n'avions que des joueurs de 270 livres. Je pense que nos joueurs ont le poids requis.»

Le coordonnateur défensif Dom Capers a indiqué cette semaine qu'il allait peut-être utiliser Mike Pennel, 332 livres, comme plaqueur central dans certaines situations. Pennel est un joueur recrue qui n'a pas été repêché, mais qui a impressionné au cours du camp.

Les Jets comptent sur des joueurs d'expérience au centre de leur ligne offensive avec Nick Mangold au centre, Willie Colon comme garde à droite et Brian Winters comme garde à gauche.

«Si vous affrontez une ligne offensive très physique, vous devez parfois être capable de répliquer avec vous aussi un colosse, a expliqué Capers. Cette fois-ci, nous allons affronter une ligne offensive très expérimentée.»

Mais aucun membre de la défensive des Packers ne prévoit utiliser cette excuse.

PLUS:pc