POLITIQUE

Le NPD veut rétablir le salaire minimum fédéral

13/09/2014 12:27 EDT | Actualisé 13/09/2014 12:27 EDT
CP

Nous ne sommes pas encore en campagne électorale au pays, mais déjà le Nouveau Parti démocratique (NPD) fait une promesse aux électeurs. Le parti de Thomas Mulcair promet le retour du salaire minimum fédéral s'il est porté au pouvoir. Ce salaire minimum, qui atteindrait 15 $ de l'heure en 2020, s'appliquerait aux secteurs sous juridiction fédérale.

« Les libéraux se sont débarrassés du salaire minimum fédéral, il y a plusieurs années. Nous, on va le ramener. Et on va commencer à 12 $ de l'heure, mais on va l'amener dans notre premier mandat à un salaire minimum de 15 $ de l'heure », a expliqué le chef du NPD, Thomas Mulcair, lors d'une entrevue accordée aux Coulisses du pouvoir.

L'entrevue intégrale avec Thomas Mulcair sera présentée dimanche lors de l'émission Les coulisses du pouvoir, à 11 h sur ICI Radio-Canada Télé et à 12 h 30 sur ICI RDI.

Le NPD déposera une motion en ce sens la semaine prochaine à la Chambre des communes.

Le salaire minimum fédéral s'applique aux travailleurs des entreprises œuvrant dans les secteurs de compétence fédérale, comme les chemins de fer, l'industrie du transport, les banques, les organismes financiers, les télécommunications et la radiodiffusion.

Selon le NPD, les entreprises de ces secteurs sont assez fortes pour s'adapter à l'augmentation graduelle du salaire minimum.

Avec cette promesse, le NPD espère lutter contre l'accroissement des inégalités au pays. En 2006, la Commission sur l'examen des normes du travail fédérales recommandait d'ailleurs le retour du salaire minimum fédéral, souligne l'Opposition officielle.

Cet engagement aura peu d'effet sur les finances fédérales, estime-t-on, puisque la plupart des employés fédéraux gagnent déjà un salaire supérieur au salaire minimum.

Les prochaines élections fédérales sont prévues en octobre 2015.

THOMAS MULCAIR