NOUVELLES

Hydro s'affaire à récupérer le diesel après une fuite aux Îles-de-la-Madeleine

13/09/2014 01:55 EDT | Actualisé 13/11/2014 05:12 EST

ÎLES-DE-LA-MADELEINE, Qc - Une trentaine de travailleurs d'Hydro-Québec et d'Urgence-Environnement ont coordonné leurs efforts, samedi, pour confiner et récupérer du diesel qui s'est retrouvé surtout à la marina de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

Il s'agirait d'une fuite dans l'oléoduc faisant le lien entre le port et la centrale thermique à moteur diesel de la société d'état. Mais on ignorait samedi l'origine exacte de cette fuite.

Des équipements de rétention ont notamment été aménagés à la marina mais le diesel a aussi imbibé des parcelles de terrain. L'accès au havre de Cap-aux-Meules est interdit pour l'instant.

Hydro-Québec est aussi intervenue pour vider l'oléoduc de son contenu et racler la canalisation.

Une enquête sera instituée pour connaître l'endroit et l'origine de cette fuite mais le diesel doit d'abord être récupéré.

La porte-parole d'Hydro-Québec, Nathalie Vachon, a indiqué samedi que la société d'État passera à l'étape de l'identification de la fuite lorsque ses équipes auront terminé le travail visant à confiner et récupérer le déversement des hydrocarbures. Le travail des équipes sur place était ralenti par les marées et d'autres facteurs, a-t-elle souligné.

«Les équipes sont à l'oeuvre jour et nuit pour faire la récupération», a ajouté Mme Vachon.

Il est aussi trop tôt pour évaluer l'ensemble des coûts de l'opération en cours.

En entrevue à La Presse Canadienne, le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, a dit avoir bien peu de détails sur le déversement.

«En fait, on a aucune précision de la part d'Hydro-Québec, il n'y a aucun chiffre de confirmé sur le nombre de litres qui ont pu s'échapper, possiblement du pipeline. Ce qu'on a comme confirmation, c'est que c'est du diesel. (...) Il y a une quantité quand même importante qui s'est échappée du pipeline et de cette quantité-là, il y en a une petite quantité qui s'est déversée à la mer. Le reste s'est déversé en milieu terrestre», a relaté M. Lapierre.

Il a également révélé dans quelles circonstances la fuite a été constatée, jeudi soir.

«Ce sont des utilisateurs du port qui s'en sont rendus compte et qui ont cru, au départ, à un déversement accidentel provenant d'un bateau de pêche. (...) Le diesel qui s'était échappé a été retiré de l'eau, pour se rendre compte que finalement, ce n'était pas un déversement accidentel du bateau puisque ça revenait continuellement», a expliqué le maire de la municipalité.

Qualifiant la situation de «très préoccupante», M. Lapierre a assuré que la municipalité collaborait avec Hydro-Québec et surveillait la situation de près.

PLUS:pc