NOUVELLES

Écosse: un nouveau sondage montre un non revigoré à 47% d'intentions de vote

13/09/2014 11:28 EDT | Actualisé 13/09/2014 11:29 EDT
AP/연합뉴스

Un nouveau sondage Survation commandé par la campagne pro-union "Better Together" redonnait samedi au camp du non à l'indépendance écossaise une confortable avance avec 47% des intentions de vote contre 40,8% pour le oui et plus de 12% d'indécis.

A cinq jours du référendum, ce sondage réalisé par téléphone auprès de 1.044 personnes, donnait le non à 54% d'intentions de vote contre 46% pour le oui, quand les calculs ne tiennent pas compte des indécis.

Selon cette enquête d'opinion, 93,1% des personnes interrogées ont évalué la probabilité pour qu'ils aillent voter à 10/10.

Le sondage révèle également que 40% des personnes interrogées estiment qu'eux et leur famille seraient dans une situation financière moins favorable en cas d'indépendance tandis que 27% d'entre eux pensent le contraire.

Comme le sondage ICM pour le Guardian de vendredi, cette nouvelle enquête d'opinion montre que les indécis, après avoir atteint un plus bas autour de 6% début septembre, sont remontés au-dessus des 10% et jusqu'à 17% pour le sondage ICM.

Cela semble révéler qu'à l'approche du scrutin et avec l'intensification de la couverture médiatique des campagnes des deux camps, une frange des électeurs se sent un peu perdue.

Selon le Financial Times qui a fait la synthèse de tous les sondages depuis début avril, au 11 septembre, 47% des quelque quatre millions d'électeurs appelés à s'exprimer voteraient pour rester sous pavillon de l'Union Jack, contre 43% qui seraient pour l'indépendance, 9% étant indécis et 1% ne souhaitant pas voter.

Les désirs d'indépendance dans le monde