NOUVELLES

Écosse: il n'y aura pas de chasse aux unionistes, assure Alex Salmond

13/09/2014 01:19 EDT | Actualisé 13/11/2014 05:12 EST

GLASGOW, Royaume-Uni - Le premier ministre écossais Alex Salmond a tenté de calmer les craintes de répercussions contre les unionistes si le Oui l'emporte lors du référendum prévu jeudi prochain.

«Au lendemain d'un vote en faveur de l'indépendance, il n'y aura plus de campagne du Non et du Oui — seulement l'Écosse. Nous traiterons le succès du Oui de façon magnanime pour tous», a-t-il déclaré samedi.

M. Salmond s'exprimait après que le chef adjoint du Parti national écossais Jim Sillars eut indiqué à des partisans qu'il y aurait «un jour de revanche avec BP et les banques», à la suite d'une déclaration de la pétrolière et des institutions financières énonçant des risques, cette semaine, à propos de la souveraineté.

Samedi fut la plus importante journée de campagne en Écosse, avec, entre autres, une manifestation pacifique de 15 000 unionistes à Édimbourgh, et des événements animés à travers le pays par 35 000 bénévoles du camp du Oui.

PLUS:pc