NOUVELLES

Canadien: Michael McCarron dit être en meilleure forme cette année

13/09/2014 02:27 EDT | Actualisé 13/11/2014 05:12 EST

BROSSARD, Qc - Michael McCarron affirme être en meilleure condition physique qu'il y a un an et être davantage prêt à composer avec les rigueurs du hockey professionnel.

Le premier choix du Canadien en 2013 (25e au total) a fait la confidence, samedi, au camp des recrues qui se déroule à Brossard jusqu'à mardi.

«Je n'étais pas en forme l'an dernier, s'est-il confessé. Je ne l'étais pas pour le camp du Canadien et, par après, pour le camp des Knights de London.»

Sa première saison chez les Knights s'est d'ailleurs avérée très enrichissante sur le plan personnel, a-t-il dit. Avec le recul, l'imposant attaquant — il mesure six pieds, cinq pouces et il pèse 241 livres — fait le constat qu'il n'était pas prêt.

«J'ai été surpris par le calibre de jeu dans la Ligue junior de l'Ontario (OHL). Je ne m'attendais pas à ça et je n'étais pas prêt pour ça. Encore une fois, je n'étais pas en forme», a-t-il répété.

«C'est l'explication à la décevante première moitié de saison que j'ai connue à London. Heureusement, ça m'a fouetté pour connaître une bien meilleure deuxième moitié.

«Je suis en meilleure forme cette année et plus prêt à faire face à la musique, a-t-il repris. L'an dernier, ça m'a fait ouvrir les yeux sur ce qu'il faut faire, tous les efforts qu'on doit s'imposer.»

Auteur d'une fiche de 34 points en 66 matchs (14 buts), le patineur âgé de 19 ans ne regrette donc aucunement la décision qu'il a prise d'évoluer dans les rangs juniors canadiens plutôt que dans les rangs universitaires américains.

«J'ai énormément appris au sein d'une équipe paquetée de joueurs qui étaient sous contrat avec des équipes de la Ligue nationale, a-t-il souligné. Les frères Hunter (Dale et Dave) savent comment former des jeunes pour la Ligue nationale. Ils vous enseignent comment récupérer la rondelle dans les coins de patinoire.»

Le Canadien a repêché McCarron à titre d'ailier droit, mais les Hunter l'ont muté à la position de centre, où il a bien fait. Au camp des recrues samedi, il était de retour à l'aile droite.

Il ne cache pas nourrir l'ambition de forcer la main des dirigeants au cours du gros camp qui va s'ébranler jeudi prochain.

«C'est le mot d'ordre de Marc Bergevin (directeur général du CH). Il nous demande de compliquer les choix qu'ils ont à faire, a-t-il évoqué. Je suis ici pour tenter de mériter un poste. Je vais tout tenter et on verra ce qui arrivera.»

Avec un grain de sel

McCarron a encaissé un dur coup dernièrement, en étant retranché du camp estival de l'équipe américaine junior.

S'il a avoué avoir été surpris, il a dit avoir pris la chose «avec un grain de sel».

«Ça n'influencera aucunement le déroulement de ma carrière. J'étais déçu sur le coup, mais je ne me préoccupe pas de ça. Je me concentre à améliorer mon jeu et à montrer ma valeur sur la glace.»

McCarron a admis qu'il sera animé du fort désir de connaître une étincelante première moitié de saison afin de convaincre les dirigeants américains de se raviser.

«Ce retranchement est une source de motivation additionnelle, a-t-il résumé. On pourrait me réintégrer si je connais une formidable première moitié de saison. Il y a des gars qui n'étaient pas au camp l'an dernier et qui ont été choisis dans l'équipe pour le Championnat du monde junior.»

PLUS:pc