NOUVELLES

Un enseignant canadien voit sa période de détention s'allonger en Indonésie

12/09/2014 04:15 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

HAMILTON - Le frère d'un enseignant canadien détenu en Indonésie depuis deux mois sans toutefois avoir été accusé affirme que sa détention vient d'être allongée de 30 jours.

Neil Bantleman, de Burlington en Ontario, a été arrêté à Jakarta à la mi-juillet dans le cadre d'une enquête policière sur une présumée agression sexuelle de trois enfants de la maternelle.

Guy Bantleman a indiqué vendredi que son frère avait reçu des documents, jeudi soir, indiquant qu'il passerait 30 jours de plus derrière les barreaux.

Il précise que son frère, qui enseignait à la prestigieuse École internationale de Jakarta, n'a toujours été accusé de rien et qu'il est détenu sans preuve. Selon lui, cette prolongation vise à donner l'impression que la police a fait tout ce qu'elle pouvait dans le cadre de son enquête.

Il ajoute que son frère a rencontré l'ambassadeur du Canada en Indonésie, qui lui a assuré que son dossier faisait partie de ses priorités.

Selon les médias locaux, l'enquête a été lancée après l'arrestation de six préposés au nettoyage en lien avec un présumé viol qui serait survenu dans une salle de bain de l'école, en mars dernier.

Le Jakarta Post a rapporté que les parents de deux autres élèves ont déposé une plainte, affirmant que leur fils avait été agressé par des professeurs.

Neil Bantleman et l'aide-éducateur Ferdinand Tjiong ont été appelés au poste de police pour subir une interrogation le 14 juillet et ont été placés en détention le lendemain.

PLUS:pc