NOUVELLES

Nunavut : un ex-prêtre est reconnu coupable d'agression sexuelle

12/09/2014 10:40 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

IQALUIT, Nunavut - Un juge du Nunavut a estimé qu'un ancien prêtre catholique était coupable de 24 des plus de 70 accusations à caractère sexuel pesant sur lui en lien avec des gestes posés sur des enfants inuits il y a plus de 30 ans.

Le prêtre oblat défroqué Eric Dejaeger avait déjà plaidé coupable à huit chefs d'accusation d'agression sexuelle lorsque son procès a débuté en décembre.

Dans sa décision écrite, le juge Robert Kilpatrick indique que la quantité de preuves dans l'affaire a été substantiellement réduite par le passage du temps.

Le procès a par ailleurs été marqué par bien des réactions émotives et des histoires sinistres.

Les uns après les autres, des témoins ont déclaré à la cour que Dejaeger a utilisé sa position comme missionnaire à Igloolik pour attirer les jeunes et les obliger à commettre des actes sexuels, les menaçant des feux de l'enfer ou de séparation d'avec leur famille s'ils le dénonçaient.

De son côté, l'avocat de la défense a contesté la crédibilité de plusieurs de ces témoignages, mais la Couronne a soutenu que suffisamment de thèmes communs ressortaient des déclarations des victimes pour que celles-ci tiennent la route.

PLUS:pc