NOUVELLES

L'Impact ne doit pas regarder trop loin, avant son duel avec le Revolution

12/09/2014 04:50 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal passe d'un adversaire sur une bonne séquence à un autre.

Après avoir stoppé à cinq la série victorieuse du Galaxy de Los Angeles avec un verdict nul de 2-2, mercredi au stade Saputo, l'Impact affrontera le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, samedi au Gillette Stadium.

Le Revolution (12-12-3), qui occupe le troisième rang de l'Association Est, tentera de compléter un séjour à domicile parfait de trois rencontres. Il a remporté ses quatre derniers matchs et a une fiche de 5-1-1 lors de ses sept plus récentes sorties.

Cependant, l'Impact (5-16-6), dernier au classement général de la MLS, joue du bon soccer depuis quelques semaines. Il a une fiche de 2-2-1 à ses cinq dernières parties en MLS, en grande partie grâce au jeu du nouveau venu Ignacio Piatti. L'Argentin a inscrit quatre buts en cinq matchs de championnat depuis son arrivée, tôt au mois d'août.

On ne sait toutefois pas si Piatti ou d'autres éléments clés vont affronter le Revolution.

Les chances de l'équipe de se qualifier pour les éliminatoires de la MLS sont pratiquement nulles et l'Impact espère donc sauver son honneur à travers la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Leur qualification pour les éliminatoires de la Ligue des Champions de la CONCACAF dépendra de leur succès face aux Red Bulls de New York, qui seront de passage au stade Saputo mercredi prochain. On ne sait pas si les Red Bulls vont prendre ce tournoi aussi sérieusement que l'Impact puisqu'ils se retrouvent au coeur de la lutte pour une place en éliminatoires dans la MLS.

L'entraîneur-chef de l'Impact, Frank Klopas, dont la troupe trône au sommet de son groupe grâce à deux victoires contre le C.D. FAS, une équipe du Salvador, a déclaré cette semaine qu'il allait donner un peu de repos à certains de ses joueurs face au Revolution afin de compter sur le meilleur 11 partant possible dans le match de la CONCACAF.

Certaines de ces décisions ont été prises pour lui quand les arrières Matteo Ferrari (cuisse) et Hassoun Camara (coude) se sont blessés face au Galaxy. Le milieu de terrain Felipe est suspendu pour un match en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

Les milieux Patrice Bernier (pied) et Issey Nakajima-Farran (cuisse) sont revenus de leur séjour avec l'équipe nationale canadienne avec des blessures, mais Nakajima-Farran pourrait être disponible face au Revolution. Les arrières Adrian Lopez (genou), Gege Soriola (épaule) et Maxim Tissot (cuisse) et les milieux Justin Mapp (aine) et Gorka Larrea (mollet) sont déjà sur la touche.

Des joueurs comme Piatti et l'attaquant Marco Di Vaio, qui est âgé de 38 ans, pourraient aussi avoir l'occasion de conserver leurs forces en prévision du match face aux Red Bulls.

«Tout le monde sait que c'est le match le plus important pour nous cette saison», avait dit Bernier, plus tôt cette semaine.

Des joueurs comme l'attaquant Jack McInerney et les produits de l'Académie Wandrille Lefèvre et Karl Ouimette pourraient donc se retrouver dans le feu de l'action.

«Peu importe si les entraîneurs décident de reposer certains joueurs ou non, nous avons un horaire chargé et le match de mercredi est notre priorité, a noté le milieu de terrain Calum Mallace. La composition de la formation ne change rien.

«En tant que joueurs, nous nous préparons à chaque jour afin d'être prêts quand on fait appel à nos services.»

Par ailleurs, l'Impact a annoncé vendredi que Louis Béland-Goyette avait signé un contrat professionnel en tant que joueur formé par l'équipe. Originaire de Pointe-Claire, Béland-Goyette célébrera son 19e anniversaire de naissance lundi prochain. Le milieu de terrain devient le huitième produit de l'Académie de l'Impact à graduer dans la MLS.

PLUS:pc