NOUVELLES

Le Musée des sciences et de la technologie est infesté par les moisissures

12/09/2014 06:31 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - Une infestation de moisissures dans le Musée des sciences et de la technologie du Canada est le plus récent coup porté à un bâtiment vétuste qui se débarrasse de ses objets, repousse des réparations essentielles et presse ses visiteurs de débourser de nouveaux frais de stationnement dans une tentative désespérée de garder la tête hors de l'eau.

Selon des responsables du musée, des employés ont découvert des moisissures cette semaine dans le mur sud de l'édifice déjà victime d'une infiltration d'eau. Cette découverte, au cours d'une semaine d'entretien annuel, a forcé l'évacuation de l'ensemble du personnel et entraîné une fermeture d'une durée indéterminée.

Selon le porte-parole Olivier Bouffard, le musée demeure «en fermeture d'urgence», et une rencontre avec les responsables de travaux, vendredi, n'a pas permis de déterminer la durée des réparations ni leur coût.

Le musée est installé dans un vieil entrepôt ayant servi à une boulangerie, un emplacement qui devait être temporaire, au départ. Il est toujours possible de voir les quais de chargement de cette boulangerie. Le bâtiment, acheté en 1967 par le gouvernement à une entreprise en détresse, est situé dans un parc industriel louche.

En juillet, le futur président du musée, Alex Benay, a été mis en garde contre le fait que l'endroit tombait en ruines après pratiquement 50 ans de négligence. Le toit percé doit ainsi être remplacé au coût de 2,5 millions $, et des systèmes de chauffage et de ventilation sont aussi nécessaires, au coût de 845 000 $.

Le musée n'a cependant réussi qu'à amasser 550 000 $ pour les travaux de maintenance, dont une bonne partie sera sans doute consacrée au problème de moisissures.

Entre-temps, trois bâtiments industriels loués à proximité abritent la majeure partie des 40 000 objets du musée, ce qui représente environ 130 pour cent de la capacité d'entreposage de ces bâtiments. Pour éviter les problèmes de stockage, des responsables ont dû se débarrasser de plus de 1000 pièces au cours des deux dernières années.

Par ailleurs, le nombre de visiteurs est en chute libre, entre autres en raison de la décision d'imposer des frais de stationnement depuis août 2013.

Depuis une décennie, plusieurs propositions circulent en faveur de la construction d'un nouveau musée, à un coût variant entre 300 et 800 millions $.

PLUS:pc