NOUVELLES

L'Association des joueurs de la NFL approuvent une nouvelle politique antidopage

12/09/2014 07:32 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Quelques heures après que l'Association des joueurs eut approuvé une offre de la NFL pour effectuer des changements à la politique antidopage, incluant la mise en place de tests pour la consommation d'hormones de croissance, la ligue a déclaré que l'entente n'était toujours pas conclue.

L'AJNFL a voté en faveur des changements sur les tests sur la consommation de la marijuana, la classification des amphétamines, les peines pour conduite en état d'ébriété et le système d'arbitrage neutre en cas d'appel.

Toutefois, le porte-parole de la NFL Greg Aiello a indiqué dans un courriel adressé à l'Associated Press que «certains enjeux ne sont pas réglés. Il y aura d'autres négociations».

Aiello n'a pas précisé quels enjeux demeuraient non résolus, mais il les a qualifiés «d'importants».

Un terrain d'entente avait été trouvé en 2011 sur les tests pour la consommation d'hormones de croissance, mais les joueurs avaient retardé l'application du système en contestant la science derrière les tests et le processus d'appel en cas de test positif. Si la proposition de vendredi est mise en place, les tests commenceront dès cette saison.

Les changements seraient rétroactifs pour les joueurs suspendus sous l'ancienne politique, de même que ceux qui sont en processus d'appel. Ces joueurs, dont le receveur des Browns de Cleveland Josh Gordon (suspendu pour l'ensemble de la campagne) et le receveur des Broncos de Denver Wes Welker (quatre matchs), sont admissibles aux standards de la nouvelle politique. Leur suspension pourrait être réduite, mais aucune annonce n'a été faite à cet effet.

PLUS:pc