NOUVELLES

George Zimmerman profère des menaces de mort à un homme

12/09/2014 04:05 EDT | Actualisé 12/09/2014 04:05 EDT
ASSOCIATED PRESS
This image taken from a video released by attorney Howard Iken on Wednesday, March 12, 2014, shows George Zimmerman, the former neighborhood watch volunteer who was acquitted of murder for fatally shooting Trayvon Martin, during an interview in Orlando, Fla., on Friday, March 7, 2014. The video was made by Iken who is representing Zimmerman in his divorce. In the video, Zimmerman says he’s trying to be a good person and he thinks he can help others after what he has gone through. (AP Photo/Howard Iken)

L'ancien vigile George Zimmerman, acquitté en 2013 du meurtre de Trayvon Martin, a proféré des menaces de mort à l'encontre d'un homme lors d'une dispute à un carrefour routier, a rapporté vendredi la police.

Selon la police de Lake Mary, en Floride, un homme a appelé mardi la police via le numéro d'urgence 911, accusant George Zimmerman de l'avoir menacé de mort.

La porte-parole de la police Bianca Gillett a confirmé à l'AFP que l'homme, qui n'a pas été identifié, a reconnu George Zimmerman comme étant la personne qui avait proféré ces menaces depuis sa voiture à un carrefour.

"Il y a eu deux appels, deux incidents, un mardi, et le deuxième hier" (jeudi) quand l'homme a de nouveau appelé la police parce qu'il s'inquiétait de voir Zimmerman dans sa voiture en train d'attendre sur le parking de son bureau, a précisé la porte-parole.

La police de Lake Mary a parlé avec George Zimmerman, mais l'a laissé en liberté parce que l'homme qui avait appelé le 911 n'avait finalement pas porté plainte.

Zimmerman, de père américain et de mère péruvienne, a été acquitté du meurtre du jeune Noir Trayvon Martin alors qu'il était vigile volontaire dans son lotissement en Floride. Il avait plaidé la légitime défense, affirmant que le jeune homme de 17 ans l'avait agressé.

Depuis son acquittement en juillet 2013, l'homme âgé de 30 ans a eu plusieurs fois maille à partir avec la police.

En 2013, son épouse d'alors, Shellie Zimmerman, avait notammené appelé la police affirmant que son mari l'avait menacée --ainsi que son père-- avec un pistolet, mais elle n'avait pas porté plainte.

Quelques mois plus tard, M. Zimmerman avait été arrêté pour violence conjugale. Mais sa nouvelle compagne a ultérieurement modifié sa version des faits et demandé le retrait de sa plainte.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Trayvon Martin Protests In New York