NOUVELLES

Gasquet et Tsonga procurent une avance de 2-0 à la France en Coupe Davis

12/09/2014 10:10 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

PARIS - La France n'est plus qu'à une victoire d'une place en finale de la Coupe Davis. Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont procuré à leur pays une priorité de 2-0 face à la République tchèque, double tenante du titre, en demi-finales.

En lever de rideau de cet affrontement sur le court central du stade de Roland Garros, Gasquet l'a emporté 6-3, 6-2, 6-3 aux dépens de Tomas Berdych. Tsonga, le no 1 français, s'est ensuite révélé trop fort pour Lukas Rosol, qu'il a défait 6-2, 6-2, 6-3 en 91 minutes.

Impeccable au service et limitant ses erreurs à 12 fautes directes sur la terre battue, Gasquet a justifié sa sélection aux dépens de Gaël Monfils.

Avec leur séquence de 12 victoires menacée, les Tchèques doivent gagner le double samedi pour conserver leur espoir d'accéder à la finale pour une troisième année d'affilée. Le double opposera le duo français formé de Julien Benneteau et Monfils aux Tchèques Radek Stepanek et Jiri Vesely.

Si la France triomphe de cette demi-finale, elle affrontera l'Italie ou la Suisse en finale.

À Genève, Roger Federer et Stanislas Wawrinka ont offert à la Suisse la perspective d'une première présence en finale de la Coupe Davis en 22 ans grâce à des victoires lors des deux premiers simples.

Federer a d'abord vaincu Simone Bolleli, 76e joueur mondial, 7-6 (5), 6-4, 6-4 sans perdre son service au grand plaisir de la foule de plus de 18 000 spectateurs présents au stade intérieur Palexpro.

Wawrinka, champion des Internationaux d'Australie, a suivi en défaisant Fabio Fognini, le no 1 italien, 6-2, 6-3, 6-2 en seulement 90 minutes.

«Pour une fois, j'ai disputé un très bon match, a plaisanté Wawrinka lors de l'entrevue sur le terrain après une rare victoire pour lui en Coupe Davis. C'est un départ idéal mais il reste un match à gagner.»

Federer et Wawrinka ont la possibilité de prendre une avance insurmontable de 3-0, samedi, et de permettre à la Suisse d'accéder à sa première finale depuis sa défaite contre les États-Unis en 1992. La Suisse n'a jamais gagné le titre.

Les champions olympiques en double de 2008 doivent affronter le duo composé d'Andreas Seppi et Paolo Lorenzi. Si nécessaire, Federer jouerait contre Fognini lors du premier simple inversé, dimanche.

PLUS:pc