NOUVELLES

Des soldats israéliens refusent de travailler en territoire palestinien

12/09/2014 04:14 EDT | Actualisé 12/11/2014 05:12 EST

JERUSALEM, Israël - Des dizaines de soldats d'une unité d'élite du renseignement israélien refusent de mener des opérations dans les Territoires palestiniens pour des raisons morales.

Une quarantaine de membres de l'unité 8200, l'équivalent de l'agence américaine de sécurité nationale (NSA), ont déclaré vendredi qu'ils refusaient de participer à des opérations contre les Palestiniens. Ils ont déploré qu'on se serve d'eux pour renforcer le contrôle d'Israël sur les territoires occupés.

Ils estiment que leur travail empêche les Palestiniens de mener une vie normale, en plus d'aggraver le conflit entre les deux parties. Les réservistes ont toutefois précisé que leur refus de servir s'appliquait exclusivement aux régions palestiniennes.

Selon un soldat israélien membre de l'unité, les informations sur la vie personnelle et sur la santé des Palestiniens sont parfois utilisées contre eux à des fins de renseignement.

Israël dépend d'un réseau d'informateurs palestiniens qui l'aident à cibler des extrémistes ou à prévenir des attaques. Ces délateurs échangent souvent ces renseignements contre des permis de voyage et des sommes d'argent offertes par Israël.

L'armée israélienne a souligné que les soldats devaient être soumis à des normes éthiques et à la supervision de leurs supérieurs. Elle a en outre mis en doute le «sérieux» des revendications des objecteurs de conscience.

Le porte-parole du premier ministre Benyamin Néthanyahou a quant à lui refusé de commenter.

D'autres soldats israéliens avaient déjà évoqué par le passé des raisons similaires pour ne pas travailler dans les régions palestiniennes, mais c'est la première fois qu'un si grand nombre de réservistes d'une unité d'élite prend position en ce sens.

PLUS:pc