POLITIQUE

Élections fédérales: Thomas Mulcair veut s'inspirer de la campagne électorale de Jean Charest en 2003

11/09/2014 06:18 EDT | Actualisé 11/09/2014 06:22 EDT
CP

Thomas Mulcair fouille dans son passé et dans celui de l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, pour déterminer la stratégie électorale du NPD en 2015.

Mulcair compte s’inspirer de la campagne gagnante des libéraux qui les a portés au pouvoir en 2003, a appris le Huffington Post Canada.

L’équipe néodémocrate croit que leur chef fait face aux mêmes défis que Jean Charest à l’époque - le chef libéral était impopulaire et les médias s’intéressaient plutôt au jeune leader Mario Dumont, de l’Action démocratique du Québec (ADQ). Pour contourner les messages de la presse québécoise et parler directement à la population, Charest a rendu sa plateforme électorale publique bien avant le scrutin et a parcouru les régions du Québec, un village à la fois.

«Nous allons partager notre vision du développement avec les Canadiens pendant la prochaine année au lieu de concentrer nos promesses pendant la campagne électorale, qui ne dure que cinq semaines et durant lesquelles les gens sont bombardés d’information et n’ont pas le temps de peser le pour et le contre afin de prendre des décisions éclairées», a expliqué le député Robert Aubin, aussi président du NPD au Québec, en direct d’Edmonton, au caucus estival du parti.

Dans les prochains mois, l’alternative au gouvernement Harper se précisera dans la tête des électeurs, dit-il.

«Pendant que le NPD a une base solide, le Parti libéral du Canada, en ce moment, semble flotter sur des nuages. Tout se résume à: “J’aime le Canada.” Je résume, mais en même temps, il n’y a pas grand-chose à résumer.»

Le député de Trois-Rivières ajoute qu’il ne veut pas comparer Justin Trudeau à Mario Dumont en 2003, «mais dans le cas de Justin, il a une belle image».

«C’est comme la différence entre une photo en une d’un magazine et l’article sérieux qu’il y a à l’intérieur. De toute évidence, il serait préférable d’avoir les deux, l’article et la une», compare Robert Aubin. Justin Trudeau figurait récemment à la couverture du Maclean’s, alors qu’une entrevue avec Mulcair n’a pas eu droit au même traitement.

Un stratège senior blaguait, mardi, que son équipe avait passé les 48 heures précédentes à trouver un slogan qui ressemble à celui du PLQ en 2003, sans le copier.

Charest avait alors fait campagne avec le fameux «Nous sommes prêts».

La nouvelle publicité en anglais des libéraux fédéraux utilise le slogan « Getting ready to lead ». Aucune traduction officielle ne semble avoir été faite pour l’annonce en français.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les premiers ministres les moins populaires