NOUVELLES

N-B: les libéraux profiteraient de l'oléoduc Énergie Est pour créer des emplois

11/09/2014 02:26 EDT | Actualisé 11/11/2014 05:12 EST

SAINT-JEAN, N.-B. - Le chef libéral du Nouveau-Brunswick a promis jeudi que si son parti formait le gouvernement, il tenterait de convaincre l'industrie pétrolière albertaine de créer des emplois dans sa province.

Brian Gallant a affirmé qu'il appuyait le projet d'oléoduc Énergie Est et encourageait des investissements plus directs des entreprises pétrolières.

Le Nouveau-Brunswick n'a pas la capacité de raffinage nécessaire pour traiter le volume de pétrole qui lui parviendrait de l'Alberta par l'éventuel oléoduc, a-t-il souligné. Par conséquent, la majorité du pétrole serait exportée vers d'autres marchés et créerait des milliers d'emplois ailleurs.

Cet oléoduc est l'un des piliers du plan économique du premier ministre sortant, le progressiste-conservateur David Alward.

M. Alward a souligné l'importance de l'exploitation des ressources naturelles pour d'autres secteurs, comme le transport.

Une grande partie de la plateforme économique des progressistes-conservateurs repose sur une prévision de 10 milliards $ d'investissements privés provenant des ressources naturelles, telles que le gaz de schiste et l'oléoduc Énergie Est.

Le chef du Parti vert, David Coon, a quant à lui promis, jeudi, d'exiger que tous les contrats publics soient publiés sur Internet et de créer des descriptions de poste pour tous les membres de la législature.

Dominic Cardy, du Nouveau Parti démocratique, souhaite de son côté créer un crédit d'impôt sur le coût de location des espaces dédiés aux arts et à la culture.

Les élections provinciales au Nouveau-Brunswick auront lieu le 22 septembre.

PLUS:pc