NOUVELLES

L'ambassadeur Doer croit que Prentice aidera Keystone à se réaliser aux USA

11/09/2014 04:28 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

CALGARY - L'ambassadeur du Canada à Washington s'attend à ce que l'arrivée de Jim Prentice à la tête du gouvernement de l'Alberta donne davantage de crédibilité aux États-Unis au projet pétrolier Keystone XL.

Ce projet prévoit le transport par oléoduc de pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta vers des raffineries de la région du golfe du Mexique, dans le sud des États-Unis. Il est dénoncé par les environnementalistes et par plusieurs communautés aux États-Unis.

L'ambassadeur Gary Doer rappelle qu'à l'époque où Jim Prentice était ministre fédéral de l'Environnement, en 2010, il a rédigé avec son homologue américain de nouvelles règles plus strictes sur les émissions polluantes des véhicules légers.

Après avoir quitté la politique cette année-là, Jim Prentice a été embauché par la compagnie pétrolière canadienne Enbridge afin de convaincre des chefs de Premières Nations d'appuyer le projet d'oléoduc Northern Gateway qui prévoit qu'un autre oléoduc transporte du pétrole de l'Alberta vers un port du nord de la Colombie-Britannique pour fins d'exportation.

En fin de semaine dernière, les progressistes-conservateurs de l'Alberta ont fait de Jim Prentice leur nouveau chef. Il devient donc le premier ministre désigné de la province.

Gary Doer demeure incapable de prédire quel sort le gouvernement des États-Unis réservera au projet Keystone XL. Il ignore aussi si Washington rendra une décision avant la fin du mandat actuel du président Barack Obama.

PLUS:pc