NOUVELLES

Impressionné par ce qu'il a vu, Freddie Roach travaillera avec Lucian Bute

11/09/2014 01:51 EDT | Actualisé 11/11/2014 05:12 EST

BOUCHERVILLE, Qc - C'était un secret de Polichinelle, mais Lucian Bute et Freddie Roach ont confirmé jeudi matin que le réputé entraîneur de boxe s'occupera maintenant du Québécois d'origine roumaine.

Et il ne s'agit pas d'une collaboration: Bute devient à temps plein un protégé de Roach, entraîneur de l'année des Chroniqueurs de boxe d'Amérique en 2003, 2006, 2008, 2009, 2010 et 2013, et qui s'occupe notamment des champions du monde Manny Pacquiao et Miguel Cotto.

Bute devra toutefois mettre un peu d'eau dans son vin pour se plier à l'horaire chargé de Roach. Il se rendra d'ailleurs aux Philippines pour prendre part au camp d'entraînement de Pacquiao, qui mettra son titre WBO des mi-moyens en jeu le 22 novembre, contre Chris Algieri.

«J'espère que ça contribuera à améliorer les deux boxeurs, a expliqué Roach. J'espère que la présence de Bute poussera Pacquiao à se dépasser et que de voir Manny travailler poussera Lucian à se dépasser.»

Bute (31-2, 24 K.-O.) et son ancien entraîneur Stéphan Larouche s'étaient séparés à la suite de la cuisante défaite de Bute contre Jean Pascal, le 18 janvier dernier. Bute a ensuite été courtisé par plusieurs entraîneurs, mais dès le départ, c'est avec Roach qu'il avait envie de travailler.

«J'ai vécu deux années difficiles, a admis Bute, et après le 18 janvier, j'ai décidé de prendre du recul, de prendre du temps pour penser à moi. En mars, Stéphan et moi avons décidé de nous séparer après 11 années au cours desquelles nous avons connu beaucoup de succès. Mais je suis très emballé par ce retour sur le ring. J'ai le goût de boxer.»

C'est après que Bute eut passé une semaine au Wild Card Gym de Roach, en Californie, en juillet que Roach a accepté de travailler avec lui.

«Ç'a cliqué dès le départ, on travaille bien ensemble, a indiqué Roach au sujet de son nouveau protégé. Mais c'est son engagement qui m'a convaincu. Je déteste les boxeurs paresseux. C'est bien connu que je n'ai pas de temps à perdre avec ce genre de boxeurs. Il veut travailler fort et il veut que moi, je travaille fort. C'est ce qui me motive. Ses habitudes de travail sont irréprochables.»

«Tout est dans les détails, a renchéri Bute. Dans la façon d'enseigner les déplacements, la façon de frapper. J'ai passé peu de temps avec lui, mais déjà, je peux vous dire que c'est un maître.»

Bute a aussi annoncé qu'il boxera maintenant chez les mi-lourds, soit à 175 livres, au lieu des super moyens (168 livres) comme il le faisait auparavant.

«Je me sens plus à l'aise, plus fort à 175. Je n'ai pas besoin de perdre beaucoup de poids, ce qui était plus difficile les derniers temps. Avec la nouvelle équipe, ça va m'amener à un autre niveau.»

L'ex-champion des super moyens de l'IBF d'octobre 2007 à mai 2012 remontera dans l'arène contre un adversaire dont l'identité reste à confirmer. Roach a toutefois précisé que Bute n'a pas besoin d'un combat de remise en forme et que peu importe le boxeur que lui apportera le promoteur Jean Bédard, d'InterBox, il sera en mesure de le préparer adéquatement.

«Parfois, ces combats de remise en forme sont dangereux, car on s'élève ou s'abaisse au niveau de la compétition dans le sport. Je vais lui donner ce combat de remise en forme dans le gym, croyez-moi!»

Les noms de Pascal et d'Adonis Stevenson ont d'ailleurs été mentionnés, sans faire sourciller Roach.

«Je n'aurais aucun problème avec ces combats, a-t-il affirmé. J'ai dit à Lucian qu'après un de mes camps d'entraînement, il serait prêt à affronter n'importe qui au monde. Tout ce que (Jean Bédard) a à faire, c'est de me dire contre qui Lucian se bat et nous serons prêts pour ce boxeur. C'est ce que je fais: je prépare mes boxeurs pour leur adversaire.»

«Si je veux redevenir champion du monde, c'est sûr que je devrai affronter les meilleurs, a ajouté Bute. Alors je veux être prêt pour n'importe qui à ce poids. C'est une question de camp d'entraînement et de mon combat en décembre. Après, on va discuter du genre de combats qu'on veut. Mais c'est sûr que je vais être prêt pour les meilleurs à 175 livres. Je veux redevenir champion du monde, c'est clair.»

Et venger ses deux échecs.

«Ces deux défaites — il a perdu son titre des super moyens aux mains de l'Anglais Carl Froch en 2012 — m'ont fait mal et je voudrais avoir l'occasion de les venger. (...) Entre vous et moi, Pascal est le premier sur ma liste.»

L'adversaire de Bute devrait être connu avant la fin septembre, selon Bédard.

PLUS:pc