NOUVELLES

UPAC: accusations criminelles contre Stéphane Roy à propos du dossier CUSM

10/09/2014 10:16 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - La Sûreté du Québec (SQ) a procédé à l'arrestation de Stéphane Roy pour son implication présumée dans un stratagème de corruption visant à favoriser SNC-Lavalin dans l'obtention du contrat de construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Selon ce que rapporte l'Unité permanente anticorruption (UPAC), 11 chefs d'accusation à l'endroit de Stéphane Roy ont été autorisés par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Plusieurs de ces accusations le relient directement à Pierre Duhaime, Riadh Ben Aïssa, Arthur Porter, Jeremy Morris et Yanaï Elbaz, tous accusés pour leur participation à un complot visant à influencer des conclusions d'affaires avec le gouvernement en leur faveur, notamment par le paiement de commissions secrètes à des fonctionnaires du CUSM.

Au moment des faits reprochés, Stéphane Roy occupait chez SNC-Lavalin la fonction de vice-président aux finances de la division de construction.

PLUS:pc