NOUVELLES

Ottawa financera un groupe de recherche sur la démence établi à Montréal

10/09/2014 04:30 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Le gouvernement fédéral a annoncé le financement d'un programme national de recherche qui se penchera sur la démence et d'autres maladies neurodégénératives.

La ministre de la Santé, Rona Ambrose, était à Montréal, mercredi, pour annoncer le lancement du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement.

L'objectif est de réunir 20 équipes de recherche comprenant plus de 340 éminents chercheurs canadiens pour étudier ce qui est devenu un enjeu de santé publique majeur à travers le monde.

Le groupe travaillera à l'Hôpital général juif de Montréal.

Mme Ambrose a souligné que ce problème de santé connaît une hausse fulgurante depuis quelques années et que la situation ne fera qu'empirer au fur et à mesure que la population vieillira.

Le Consortium est financé à hauteur de 31,5 millions $ sur cinq ans par le gouvernement fédéral et différents partenaires, et aura droit à un investissement supplémentaire de 24 millions $ d'un sous-groupe de partenaires en Ontario et au Québec.

«Les cas de démence et des maladies qui y sont reliées continueront d'augmenter au point où ils pourraient engloutir le système de santé, en ce qui a trait aux coûts et aux soins», a déclaré la ministre aux journalistes, mercredi.

«Nous devons aller de l'avant, nous devons nous pencher sur la prévention et nous devons nous concentrer sur la façon d'appuyer ceux qui prennent soin des gens atteints de démence.»

Selon le gouvernement, on estimait à 747 000 le nombre de Canadiens atteints de démence en 2011. Dans deux décennies, environ 1,4 million de Canadiens pourraient souffrir de démence, ce qui représentera des coûts de 300 milliards $ par année pour l'économie du pays.

Rona Ambrose fera une autre annonce jeudi, à Ottawa, lors de l'événement mondial contre la démence Canada-France, une rencontre de deux jours qui réunira environ 200 experts des pays du G7 qui discuteront de la prévention de la démence, des soins à apporter aux personnes atteintes et de la façon de venir en aide à ceux qui prodiguent ces soins.

PLUS:pc