NOUVELLES

L'Impact échappe l'avance en 2e demie et fait match nul 2 2 contre le Galaxy

10/09/2014 11:18 EDT | Actualisé 10/09/2014 11:18 EDT
PC

Le Galaxy de Los Angeles a fait voir des étoiles à l'Impact de Montréal avec deux buts en deuxième demie et il a ainsi soutiré un verdict nul de 2-2 aux locaux, mercredi.

L'Impact a donc continué à en arracher en deuxième demie, échappant la victoire lors de la deuxième période pour une troisième fois en quatre sorties.

Marco Di Vaio et Ignacio Piatti ont placé l'Impact (5-16-7) en avant 2-0 lors des 45 premières minutes. Toutefois, la formation montréalaise n'a pu neutraliser la meilleure offensive du circuit en deuxième demie.

Gyasi Zardes a d'abord stoppé la séquence sans donner du but de l'Impact au stade Saputo à 274 minutes, quand un ballon envoyé à travers la surface par Juninho a abouti sur son pied au deuxième poteau à la 59e minute. Alan Gordon a ensuite créé l'égalité à la 64e minute, profitant d'un jeu parfait orchestré par Landon Donovan et Robbie Keane.

Le Galaxy (14-5-8) n'a donc pas perdu lors de ses six derniers matchs (5-0-1), marquant un total de 21 buts au cours de cette séquence. De son côté, l'Impact a évité la défaite dans un quatrième match d'affilée au stade Saputo (3-0-1).

Pour une deuxième rencontre d'affilée, l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas a décidé de retirer son pilier en défensive Matteo Ferrari en deuxième demie. Mais comme ce fut le cas dans un revers de 3-2 face au Dynamo de Houston, samedi dernier, c'est à ce moment-là que la défense montréalaise a commencé à craquer.

Avant la rencontre, l'Impact a tenu un moment de silence en appui au défenseur Karl W. Ouimette, dont la soeur Julie est décédée la semaine dernière après une bataille de 12 ans contre la leucémie. Les spectateurs ont aussi offert une ovation en applaudissant pendant l'ensemble de la 34e minute, le numéro de Ouimette.

L'Impact disputera son prochain match samedi, quand il sera de passage en Nouvelle-Angleterre pour y affronter le Revolution. Il s'agira alors du troisième d'une séquence de cinq matchs en 15 jours pour la formation montréalaise. L'Impact sera de retour au stade Saputo mercredi prochain, quand il accueillera les Red Bulls de New York dans le cadre de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Des frappes en contre-attaque

Les locaux se sont imposés en première demie en neutralisant surtout le Galaxy en milieu de terrain. Ils ont ainsi limité les occasions de marquer de leurs adversaires, tout en étant très dangereux en contre-attaque.

C'est d'ailleurs sur ce type de jeux que l'Impact a inscrit ses deux buts. Felipe a amorcé la première séquence à l'aide d'une longue remise à Piatti, qui a passé à Dilly Duka sur le côté gauche. Duka a ensuite centré vers Di Vaio, qui a marqué son sixième de la saison en MLS, à la 28e minute.

L'Impact a doublé son avance à la 43e minute. Cette fois, c'est un revirement provoqué par Duka qui a permis à Felipe d'orchestrer une montée à trois contre le gardien. Felipe s'est arrêté à l'entrée de la surface de réparation, permettant à deux joueurs du Galaxy de revenir dans le jeu. Cepedant, le Brésilien a passé au centre à Piatti, qui a ramené le ballon vers son pied gauche et il a inscrit son quatrième en cinq matchs dans la MLS.

Le Galaxy a tout de même menacé le filet d'Evan Bush, mais ce dernier a été intraitable, se distinguant particulièrement contre une frappe puissante de Robbie Keane à la 38e minute.

Cependant, après n'avoir que plié en première demie, la défensive de l'Impact a cassé en deuxième, permettant au Galaxy de créer l'impasse.

L'Impact a bien tenté de nuire au Galaxy en prévision des éliminatoires, mais le gardien Brian Rowe s'est dressé contre Di Vaio lors de la plus belle menace montréalaise à la 77e minute.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les équipes en MLS - saison 2014