NOUVELLES

L'exercice avant les classes atténuerait les symptômes du THADA

10/09/2014 09:19 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Une séance d'exercice physique avant d'entrer en classe semble atténuer les symptômes des enfants atteints du trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (THADA), indique une étude américaine.

De précédentes études réalisées par des chercheurs de l'université Michigan State (MSU) témoignaient d'une amélioration de la fonction cérébrale et des aptitudes mathématiques et de lecture des enfants souffrant du THADA qui avaient profité d'une séance d'exercice.

Pour mesurer si une telle séance pouvait améliorer la vaste gamme de symptômes et problèmes associés au THADA, des chercheurs de MSU et de l'Université du Vermont ont recruté 200 enfants (de la maternelle à la 2e année) qui présentaient ou non des signes de THADA.

Pendant 12 semaines, ces enfants ont été assignés au hasard à un groupe qui effectuait des exercices physiques modérés ou vigoureux avant d'entrer en classe, ou à un groupe qui accomplissait des activités académiques plus sédentaires.

Un auteur de l'étude, le professeur Alan Smith, a indiqué que si tous les enfants ont semblé profiter de ces interventions, ceux présentant des signes de THADA ont démontré une amélioration plus importante que ceux assignés aux activités sédentaires.

De nouvelles études devront maintenant être réalisées pour mieux comprendre la fréquence et l'insensité de l'activité physique nécessaire pour obtenir des bienfaits, a dit M. Smith.

Les signes du THADA incluent notamment un manque de concentration, l'instabilité émotive et des difficultés de socialisation.

Les conclusions de cette étude sont publiés dans le Journal of Abnormal Psychology.

PLUS:pc