NOUVELLES

Les enseignants en grève de la C.-B. reçoivent un don important et 8 M$ en prêts

10/09/2014 03:53 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

VANCOUVER - Les enseignants en grève de la Colombie-Britannique se font offrir un don de 500 000 $ et huit millions $ en prêts sans intérêts de différents syndicats provinciaux et nationaux.

Le don d'un demi-million provient du syndicat des infirmières et infirmiers de la Colombie-Britannique.

Ce soutien financier a été annoncé mercredi, le jour où les enseignants doivent voter sur la proposition de leur syndicat de porter le conflit en arbitrage exécutoire, bien que le gouvernement ait refusé cette option à deux reprises.

Le président de la Fédération des travailleurs de la Colombie-Britannique, Jim Sinclair, a affirmé que les huit millions $ en prêts allaient contribuer à s'assurer que le gouvernement ne décourage pas les enseignants par l'insécurité financière.

Les syndicats ayant consenti ces prêts sont l'Alliance de la Fonction publique du Canada, le syndicat des fonctionnaires de la Colombie-Britannique, Unifor, le syndicat des Métallos, celui des employés d'hôpitaux, la fraternité des travailleurs de l'électricité, le Syndicat canadien des employées et employés professionnels et de bureau, l'association des sciences de la santé de la province et la fédération des éducateurs post-secondaires.

La présidente du syndicat des infirmières de la Colombie-Britannique, Gayle Duteil, affirme que le syndicat fait ce don de 500 000 $ pour aider les enseignants dans leur combat pour une éducation publique de qualité alors que le gouvernement tente de «les saigner».

Les 40 000 professeurs de la province n'ont pas reçu de salaire depuis le début de leur grève, à la mi-juin, pour des mésententes sur leur salaire, la taille des classes et le personnel de soutien.

PLUS:pc