NOUVELLES

Le TSX recule alors que les opérateurs se questionnent sur la Fed et l'Écosse

10/09/2014 04:37 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mercredi, tirée vers le bas par les titres des secteurs de l'énergie et de l'or.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 64,92 points pour terminer la journée à 15 471,89 points. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,3 cent US à 91,45 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont gagné du terrain, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant pris 54,84 points à 17 068,71 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 7,25 points à 1995,69 points et que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 34,23 points à 4586,52 points.

Les opérateurs se sont tournés vers deux importants événements prévus la semaine prochaine.

Ils se demandent notamment si la Réserve fédérale des États-Unis adoptera un ton plus ferme lors de sa rencontre sur les taux d'intérêt. Le dollar américain s'est récemment raffermi parce que certains observateurs croient que la Fed pourrait décider de hausser ses taux avant le milieu de l'an prochain, tel que généralement prévu.

Par ailleurs, le référendum sur l'indépendance de l'Écosse, qui aura lieu le 18 septembre, génère un certain niveau d'incertitude sur les marchés, particulièrement depuis que les sondages montrent que le groupe du Oui et celui du Non sont essentiellement au coude-à-coude dans les intentions de vote.

À Toronto, le secteur aurifère du TSX a glissé d'environ 2,25 pour cent, le cours du lingot d'or ayant effacé 3,20 $ US à 1245,30 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. Ce secteur s'est déprécié d'environ 10 pour cent au cours du dernier mois, dans un contexte de faible inflation et de détente des tensions géopolitiques.

Le secteur des métaux de base a aussi pesé sur le marché, avec un recul de 0,9 pour cent. Le prix du cuivre a malgré tout progressé de 1 cent US à 3,11 $ US la livre. Le cours du cuivre avait culbuté plus tôt cette semaine, dans la foulée de données commerciales décevantes en Chine, lesquelles ont soulevé certaines questions sur la vigueur de la demande intérieure.

Le secteur de l'énergie a aussi pesé sur le TSX, avec une baisse de 0,64 pour cent. Le cours du pétrole brut a reculé de 1,08 $ US à 91,67 $ US à New York, son plus faible prix en neuf mois, après que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) eut indiqué que la demande pour son pétrole serait plus faible l'an prochain.

En outre, avec le ralentissement de l'économie chinoise et la possibilité que la zone euro ne retombe dans une troisième récession depuis la crise financière, la demande pour le pétrole reste faible alors que les réserves sont grandes.

Les actions des secteurs de la finance et des technologies ont légèrement avancé.

PLUS:pc