NOUVELLES

La nature se déchaîne à Calgary, forçant l'ouverture d'un centre d'urgence

10/09/2014 02:15 EDT | Actualisé 10/11/2014 05:12 EST

CALGARY - Alors que le sud de l'Alberta est balayé par sa deuxième tempête de neige de la saison, les autorités de Calgary ont ouvert leur centre d'opération d'urgence pour la première fois depuis les inondations majeures de l'année dernière.

C'est à partir de ce centre que la coordination des divers départements municipaux, qui sont chargés de réagir à cette situation, est menée.

Le directeur de l'agence municipale de gestion des urgences, Ken Uzeloc, a indiqué que les préposés du service téléphonique 3-1-1 ont reçu plus de 1300 coups de fil depuis que la neige a commencé à tomber, plus tôt cette semaine.

Il a invité les citoyens à s'abstenir de composer le 9-1-1, à moins qu'ils ne soient dans une situation risquée. M. Uzeloc a indiqué qu'il faisait allusion, par exemple, à un arbre tombé sur un fil électrique, sur une maison ou encore sur une voiture, ce qui pourrait, dans ce dernier cas, empêcher une personne de s'extirper de l'habitacle.

Les autorités ont également pressé les conducteurs de ralentir lorsqu'ils arrivent à proximité d'une intersection et quand ils circulent près des employés responsables du déneigement.

En plus des problèmes de circulation sur le réseau routier, pas moins de 30 000 personnes n'ont d'autre choix que de se passer d'électricité. Ken Uzeloc a précisé que les responsables de la société énergétique Enmax avaient déjà été informés des diverses pannes et qu'il était donc inutile de contacter le 3-1-1 ou le 9-1-1.

La Commission scolaire de Calgary a indiqué, dans un communiqué, que certaines de ses écoles étaient privées de courant, mais que les établissements en question restaient tout de même ouverts pour accueillir les élèves. Les salles de cours sont éclairées au gaz naturel.

Le Zoo de Calgary a fermé ses portes pour la journée, puisque la présence de neige dans les arbres situés à proximité des sentiers représente un risque pour les visiteurs.

M. Uzeloc a précisé que ce n'est pas la première fois que les résidants de Calgary sont forcés de composer avec un tel casse-tête météorologique. Par contre, il a mentionné que de manière générale, la neige commence à tomber sur la ville environ six semaines plus tard que cette année.

De leur côté, les agriculteurs ne cachent pas qu'ils éprouvent une inquiétude croissante. Le producteur Devin Harzler, dont la ferme est située à proximité de Carstairs, au nord de Calgary, a expliqué que l'un de ses défis principaux sera de sauvegarder au maximum sa récolte. Il s'attend déjà à ce que la qualité de ses grains souffre considérablement en raison des conditions climatiques défavorables. Il a souligné que lorsqu'il ira faucher, il devra racler le sol pour ramasser vraiment tout ce qui peut être sauvé.

Trois avertissements de tempête de neige ont été lancés par Environnement Canada en autant de jours pour Calgary et ses environs. Si les prévisions météorologiques sont exactes, de cinq à dix centimètres de neige supplémentaires y tomberont mercredi. Le retour du soleil devrait avoir lieu jeudi et les températures devraient remonter autour de 25 degrés Celsius au début de la semaine prochaine.

PLUS:pc