NOUVELLES

Un couple de l'Indiana arrêté pour avoir séquestré une femme dans une cage en bois

09/09/2014 12:07 EDT | Actualisé 09/09/2014 12:14 EDT
ASSOCIATED PRESS
Kendra Tooley, left, and her boyfriend, Ricky Roy House Jr., are shown in undated photos provided by the Posey County, Ind. Jail. Ron Higgs, the man credited with rescuing a woman allegedly held captive for two months by Tooley, and House Jr., says he he visited his ex-wife, Tooley, and her boyfriend, Thursday, Sept. 4, and was dumbfounded when Tooley told him, "I've got a girl back here in a cage." Higgs drove the woman to safety Saturday after convincing House and Tooley that he wouldn't tell police. The Posey County couple now faces preliminary charges of rape and criminal confinement. (AP Photo/Posey County, Ind. Jail)

Ricky Roy House Jr, 37 ans, et sa compagne, Kendra Tooley, 44 ans, ont été accusés lundi de viol, séquestration et enlèvement aggravés par le tribunal de Posey Circuit de Mount Vernon.

Le couple aurait en effet gardé une femme de 30 ans en captivité dans une cage en bois pendant deux mois. Ils ont été arrêtés dimanche dernier dans leur maison du sud-ouest de l'Indiana environ six heures après que l'ex-mari de Kendra Tooley a découvert la victime et l'a libérée. Celle-ci était portée disparue depuis le 12 juillet 2014.

Le calvaire de Joelle Lockwood, originaire d'Evansville, aurait commencé le 9 juillet. Ricky Roy House, qui la connaissait, l'a faite monter dans sa voiture. Elle aurait alors accepté de l'accompagner dans la maison qu'il partageait avec Kendra Tooley, à Stewartsville, à une quarantaine de kilomètres de là.

Selon le rapport de police, l'homme aurait utilisé du chloroforme pour l'endormir. Elle se serait ensuite réveillée attachée à un lit, les vêtements déchirés.

Lors de ses 59 jours de captivité, Ricky Roy House l'aurait violée à plusieurs reprises, forcée à porter un collier de chien et finalement à rester dans une cage bois qu'il aurait fabriquée.

Selon Kendra Tooley, qui aurait aussi agressé la jeune femme sexuellement, l'homme aurait voulu mettre la victime enceinte car sa conjointe était «vieille et incapable d'avoir ses propres enfants».

Tom Latham, sheriff du comté de Posey, a déclaré que la jeune femme devait aussi cuisiner et faire le ménage pour le couple. Elle aurait en outre reçu très peu de nourriture et d'eau. «À mes yeux c'était plus ou moins de l'esclavage moderne», a-t-il indiqué à Associated Press.

Joelle Lockwood, qui est mère de deux enfants, serait en bonne condition physique selon les derniers rapports.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pays qui comptent le plus d'esclaves