NOUVELLES

Moore accueille favorablement l'élection de Jim Prentice à la tête de l'Alberta

09/09/2014 06:16 EDT | Actualisé 09/11/2014 05:12 EST

CALGARY - Le ministre fédéral de l'Industrie James Moore s'attend à ce que le premier ministre désigné de l'Alberta, Jim Prentice, devienne un allié des projets de construction de pipeline au pays.

Jim Prentice est un ancien ministre de Stephen Harper. Il a été à la tête du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, de l'Environnement ainsi que de l'Industrie. Il a quitté la scène politique fédérale en 2010 pour se joindre au secteur privé. Il a été engagé par Enbridge pour convaincre les Premières Nations d'approuver le projet Northern Gateway.

Le gouvernement fédéral accueillera favorablement toute aide pour la réalisation de projets comme Northern Gateway et Keystone XL, a souligné M. Moore.

Si les relations entre le gouvernement fédéral et l'Alberta étaient cordiales lorsque Alison Redford était première ministre de la province, elles devraient encore s'améliorer avec l'arrivée de Jim Prentice, a prédit M. Moore.

Le ministre a même qualifié M. Prentice «d'ami intime».

Jim Prentice a été élu chef du parti progressiste-conservateur de l'Alberta, le week-end dernier, devenant du même coup premier ministre de la province.

«C'est quelqu'un qui comprend Ottawa. On peut espérer que, d'ici la fin de son mandat, on pourra faire avancer quelques projets importants, a dit M. Moore. Il a récemment collaboré sur certains projets avec la Colombie-Britannique et il a servi de liaison avec les communautés autochtones. Ces projets ont leur propre dynamisme. Ce sont de très gros projets. Les ressources énergétiques canadiennes doivent être acheminées vers les marchés internationaux afin qu'ils aident à créer des emplois au pays. On verra si on pourra connaître la même réussite que M. Prentice.»

Enbridge propose de construire des pipelines de près de 1200 kilomètres, pour transporter 525 000 barils de bitume par jour à travers la Colombie-Britannique, en passant par deux cols montagneux et près de 800 cours d'eau. Le produit visqueux arriverait à Kitimat, ville portuaire britanno-colombienne, où des superpétroliers le transporteraient à travers l'océan Pacifique.

L'ambitieux projet d'oléoduc Keystone XL doit transporter du pétrole brut de l'Alberta jusqu'aux raffineries du Texas, sur le golfe du Mexique.

PLUS:pc