POLITIQUE

Commission Charbonneau: Marc Bibeau a promis des contrats contre du financement politique

09/09/2014 03:57 EDT | Actualisé 09/09/2014 03:58 EDT
SRC

L'ex-président de la firme RSW affirme que l'argentier du PLQ, Marc Bibeau, l'a incité à contribuer contre promesse de contrats. C'est la première fois à la commission Charbonneau qu'un lien est fait entre l'octroi potentiel de contrats par Québec et du financement politique.

Un texte de Bernard Leduc

Devant la commission Charbonneau, Georges Dick a expliqué avoir eu la visite en 2002 dans les bureaux de RSW de M. Bibeau, qui s'est présenté comme un conseiller de Jean Charest, alors chef de l'opposition officielle. RSW était alors un important fournisseur de service pour Hydro-Québec.

« Il nous a expliqué qu'il s'occupait du financement auprès des entreprises, que bientôt le Parti libéral prendrait le pouvoir et que lui serait en position pour influencer l'octroi des contrats », a relaté M. Dick

Et afin de bien faire passer son message, M. Bibeau a ajouté « que déjà certaines des firmes qui avaient contribué à sa demande lui avaient demandé des contrats que RSW obtenait d'Hydro-Québec ».

« J'ai compris qu'il voulait qu'on fasse des contributions, il a parlé des montants de 60 000 $, 70 000 $, 80 000 $ collectés auprès d'autres firmes - Georges Dick

« J'ai été choqué, surpris, car je ne m'attendais pas d'une démarche de sa part aussi directe. J'étais surpris qu'il puisse représenter le PLQ et tenir ce discours-là. Ça ne correspondait pas du tout de la façon dont les gens du PLQ que je connaissais parlaient avec le président de frime dans un contexte de financement », a admis M. Dick.

« J'étais surpris aussi qu'il dise qu'il était conseiller de M. Charest et qu'il parlait de trafic d'influence. Il suggérait qu'il pouvait diriger des contrats, en enlever, en redonner. »

— Georges Dick

M. Dick explique avoir alors souligné que les dirigeants actionnaires de la firme donnaient déjà au Parti libéral au niveau des circonscriptions, lors de cocktails de financement, mais M. Bibeau a répliqué : « Ça ne compte pas, pour moi il faut que ce soit une contribution qui nous soit remise ». RSW a cependant refusé alors de participer à ce que M. Dick décrit comme un « schème ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref