NOUVELLES

La défensive de l'Impact en aura plein les mains contre le Galaxy

09/09/2014 03:18 EDT | Actualisé 09/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Que se passe-t-il quand la meilleure offensive de la MLS est confrontée à l'équipe qui présente la pire défensive de la ligue? L'Impact de Montréal préférerait ne pas le savoir.

Ils en auront néanmoins une bonne idée, mercredi soir, quand le Galaxy de Los Angeles et sa redoutable offensive seront de passage au Stade Saputo.

Mais le gardien de l'Impact, Evan Bush, apprécie ce défi posé par Landon Donovan, Robbie Keane et les autres membres du Galaxy.

«C'est une équipe avec plusieurs noms connus et qui font des flammèches depuis quelques mois, marquant beaucoup de buts, a déclaré Bush. Ils en ont marqué six à leur dernier match. C'est donc un défi pour nous.

«Mais c'est l'un des matchs qui suscite l'enthousiasme. Ils forment l'une des équipes de l'heure dans la ligue. C'est donc stimulant d'avoir l'occasion de les faire trébucher dans notre propre stade.»

Le Galaxy (14-5-7) a un dossier de 10-2-2 depuis la pause de la Coupe du monde en juin et l'équipe a dominé ses adversaires 37-17 au total de buts. Ils mènent la ligue avec 54 buts marqués.

L'Impact (5-16-5) occupe le dernier rang parmi les 19 équipes de la ligue et il est à égalité avec Houston pour avoir accordé le plus grand nombre de buts avec 48 en 26 matchs.

Le Galaxy vient d'inscrire une victoire sans appel de 6-0 face au Colorado, vendredi, même si le gardien Joe Nasco des Rapids a été expulsé après seulement 33 secondes pour avoir plaqué Alan Gordon alors qu'il était sur le point de marquer un but.

Donovan a marqué deux buts sur penality dans ce match et a ajouté deux passes, soit quatre de moins que le record en carrière de 135 mentions d'aide de Steve Ralston. Le vétéran de 32 ans, qui prévoit prendre sa retraite à la fin de cette saison, a déjà le record de la ligue avec 136 buts en carrière.

L'attaquant Dilly Duka de l'Impact se réjouit de ce qui sera probablement sa dernière occasion de jouer contre le Californien, qui a également été un pilier de l'équipe nationale américaine, même s'il a été laissé de côté cette année.

«Le gars a tant fait pour le football (aux États-Unis), a déclaré Duka, âgé de 24 ans. Je l'ai suivi depuis que je suis enfant.

«Je suis un de ses grands fans. C'est malheureux que ce soit sa dernière année, mais je suis heureux de le voir cette semaine et de jouer contre lui. Surtout pour ma génération, il a été un modèle.»

Donovan fera face à une équipe qui a peiné à se défendre depuis le début de la saison, en particulier sur les coups francs, les coups de pied de coin et même les remises en touche.

La chaleur et l'humidité du sud du Texas ont joué un grand rôle dans la défaite de 3-2 samedi soir à Houston. Le défenseur central Matteo Ferrari a ainsi quitté la rencontre parce qu'il était épuisé à la mi-temps, entraînant l'entrée en scène du défenseur Heath Pearce aux côtés de Wandrille Lefevre, un gradué de l'Académie.

La défensive centrale a tourné au cauchemar pour l'Impact. Nelson Rivas a quitté l'équipe après trois saisons ponctuées de blessures au genou et à la jambe. Adrian Lopez a pour sa part été victime d'une deuxième sérieuse blessure à la jambe depuis qu'il s'est joint au club l'année dernière.

Le nouveau venu nigérien Gege Soriola a passé un examen de résonance magnétique, lundi, après avoir été victime d'une luxation de l'épaule à l'entraînement la semaine dernière.

L'entraîneur Frank Klopas a précisé que Ferrari devrait être prêt pour affronter le Galaxy.

Il envisage de faire quelques changements car il prévoit de donner congé à quelques joueurs lorsque l'Impact jouera dimanche en Nouvelle-Angleterre. Il veut que son onze partant soit frais et dispos pour le seul match qui compte vraiment désormais: le match de la phase de groupe de la Ligue des Champions de la CONCACAF, le 17 septembre, à domicile contre les Red Bulls de New York. Le match retour sera disputé le 22 octobre.

Mais l'Impact veut néanmoins bien faire contre le Galaxy.

Le dernier match à domicile a offert une victoire de 2-0 contre Columbus grâce aux buts du joueur désigné récemment acquis Ignacio Piatti. Le milieu de terrain argentin et Duka ont marqué les buts de l'Impact contre Houston.

Klopas a estimé que la principale force du Galaxy, c'est que la plupart des joueurs évoluent ensemble depuis quelques années. Le Galaxy a remporté le championnat de la MLS en 2011 et 2012.

«Ils savent comment ils jouent, comment ils attaquent et défendent, a déclaré Klopas. Je pense que nous formons une bonne équipe quand nous jouons à domicile, mieux en tout cas qu'au commencement.

«La clé, c'est le jeu de transition. Il faut être bon quand nous avons le ballon. Nous devons resserrer notre jeu, mais notre capacité dans le dernier tiers offensif va être déterminant, car nous avons des joueurs qui peuvent maintenant faire mal aux équipes adverses et à leurs défenseurs.»

PLUS:pc