NOUVELLES

Des marins sont appelés à aider pour réduire les coûts des études scientifiques

09/09/2014 06:01 EDT | Actualisé 09/11/2014 05:12 EST

VANCOUVER - Alors que des coupes gouvernementales touchent le milieu de la recherche à travers le monde, un groupe international de biologistes de la vie marine réclame un peu d'aide de scientifiques amateurs.

L'équipe a développé une série d'observations simples et de tests qui peuvent être entrepris par les marins de plaisance sur leurs embarcations.

Jay Cullen, de l'École des sciences de la terre et de la mer à l'Université Victoria, a élaboré un test simple pour retracer des métaux dans la mer qui peut être réalisé à même la cuisine d'un petit navire.

M. Cullen a fait valoir que les expéditions de recherche en mer présentaient un coût prohibitif et couvraient un territoire beaucoup trop vaste, mais qu'il y avait des marins de plaisance partout dans le monde.

Les données recueillies par les scientifiques amateurs pourraient contribuer aux modèles climatiques, aux prévisions météorologiques et à la détection des changements dans les écosystèmes des océans.

Les recherches initiales pour le projet — lancé avec une publication dans la plus récente édition du journal PLOS Biology — ont impliqué l'Université de Victoria et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, de même que des organisations au Nevada, en Australie, à Singapour et au Danemark.

PLUS:pc