NOUVELLES

Appel à la bombe logé mardi à l'Hôpital Charles-LeMoyne, en Montérégie: canular

09/09/2014 06:21 EDT | Actualisé 09/11/2014 05:12 EST

LONGUEUIL, Qc - L'opération policière déclenchée mardi matin à l'Hôpital Charles-LeMoyne, à Longueuil, après qu'un appel à la bombe ait été transmis par voie téléphonique, a pris fin peu après 6h30.

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) rapporte que l'appel logé à la centrale téléphonique 911 d'une cabine téléphonique vers 4h55 était sans fondement.

Un homme avait dit qu'une bombe avait été placée dans l'hôpital situé sur le boulevard Taschereau, à Greenfield Park, sans préciser à quel endroit dans l'établissement.

Du personnel policier a été déployé en grand nombre afin de sécuriser les lieux et rassurer le personnel, les patients et leurs familles.

Dimanche soir, deux femmes, des soeurs âgées dans la quarantaine, se sont enfermées dans une salle de toilette de l'Hôtel-Dieu de Québec en affirmant être en possession de bombes. Après plusieurs heures, elles ont été neutralisées et arrêtées, après qu'un important dispositif policier ait été mis en place. Ces deux femmes ont comparu au tribunal lundi, au Palais de justice de Québec, pour répondre de quelques accusations.

Et en fin de soirée, lundi, une alerte à la bombe a été lancée dans un hôpital de St.Catharines, en Ontario. Un protocole prévu en pareille situation a là aussi été établi. Aucune bombe n'a encore été trouvée dans cette institution du réseau de santé de la région du Niagara.

PLUS:pc