POLITIQUE

L'Agence métropolitaine de transports a inauguré la nouvelle gare de Mascouche (PHOTOS)

09/09/2014 03:38 EDT | Actualisé 09/09/2014 03:39 EDT
FOTOimage

Huit ans après la première annonce du train de l'Est, l'Agence métropolitaine de transports (AMT) a inauguré la toute première gare de ce nouveau trajet de train de banlieue.

Un texte de Francis Labbé

La nouvelle gare recevra ses premiers passagers le 1er décembre prochain, à l'occasion de la mise en service du train de l'Est. La gare de Mascouche devrait accueillir 11 000 passagers qui se rendront à Montréal en passant par Terrebonne et Repentigny.

Seize départs par jour seront offerts de Mascouche. Le trajet comprend 10 nouvelles gares, dont deux ne seront terminées qu'au printemps 2015. La nouvelle gare de Mascouche a coûté 38,5 millions de dollars.

« On me dit que le projet est complété à 90 % », a affirmé le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti. « Je vais donc garder mes remerciements pour mai 2015, alors que l'ensemble du projet sera terminé. »

Louise Fourtané-Bordonado a milité dès le début des années 2000 pour qu'arrive le train de l'Est. « Nous avons fait signer une pétition qui a recueilli 10 000 signatures. Aujourd'hui, c'est le bouquet final de voir enfin le train qui roulera bientôt de Mascouche vers Montréal. »

Les deux dernières gares du trajet, situées sur l'île de Montréal, devraient être terminées en mai 2015.

« Quand les automobilistes pris dans le trafic verront le train passer à 80 kilomètres à l'heure, ce sera un précieux incitatif. »

— Nicolas Girard, PDG de l'AMT

Un train qui a fait beaucoup de bruit

Le chantier du train de l'Est a beaucoup fait parler de lui ces dernières années. D'abord pour sa facture totale : annoncé en 2006 à 300 millions de dollars, le montant total du projet s'élèverait maintenant à 692 millions, un montant qui pourrait encore augmenter.

« C'est un budget global de 671,4 millions de dollars. Il y a aussi une enveloppe de risque de 90 millions de dollars pour les imprévus » a expliqué Nicolas Girard, le PDG de l'Agence métropolitaine de Transports. M. Girard n'a pas voulu s'avancer sur la portion de l'enveloppe de risque qui sera utilisée.

De plus, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) a enquêté sur de possibles détournements de matériaux au profit de Suzanne Bibeau, la soeur de Marc Bibeau, l'ex-argentier du Parti libéral du Québec.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Inauguration de la nouvelle gare à Mascouche