NOUVELLES

Serena Williams ne pense pas encore au record de 22 titres du Grand Chelem

08/09/2014 05:07 EDT | Actualisé 08/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Serena Williams se fait présentement construire une nouvelle résidence, qui comprendra un salon pour le karaoke et une salle conçue pour accueillir ses nombreux sacs à main, «son problème».

Sa soeur Venus et elle auront chacune leur résidence après plus de 30 ans de vie commune, bien qu'elles habiteront toujours sur la même rue, en Floride. Serena a dit à la blague cette semaine qu'elle songeait à changer les plans pour avoir une maison plus petite jusqu'à ce qu'elle ne remporte une bourse record de 4 millions $ US aux Internationaux des États-Unis.

La maison aura un look «sud de la France rencontrant le nord de l'Italie» et il y aura une salle d'exposition pour ses trophées. Williams a gagné dimanche son 18e trophée en tournoi du Grand Chelem, rejoignant ainsi Chris Evert et Martina Navratilova.

Le record de l'ère moderne est de 22, détenu par Steffi Graf.

«Si quelqu'un peut le faire, c'est elle, a déclaré Navratilova dimanche, après qu'Evert et elle eurent offert un bracelet en or 18 carats à la gagnante. C'est plus difficile après 30 ans, mais Serena n'a pas joué tant de tennis que cela.»

Williams, qui aura bientôt 33 ans, a joué 795 matchs de simple en carrière. En comparaison, Roger Federer, qui a eu 33 ans le moins dernier et qui compte maintenant un titre majeur de moins qu'elle, en a joué 1202.

«Je crois qu'elle a le désir et qu'elle est suffisamment forte, a ajouté Navratilova. Et il n'y a pas personne à ses trousses.»

Lundi, Williams a seulement indiqué que son objectif était maintenant de remporter un 19e titre, mais que si elle atteint ce nombre, «me connaissant, j'en voudrai 20».

Et un autre et un autre? Williams a admis qu'elle aimerait se retirer au sommet, mais qu'il s'agit plus d'un scénario de rêve que d'une véritable intention de se retirer après avoir gagné un championnat.

Elle a également signalé à quel point elle admirait toujours Graf.

«Elle était tellement 'cool'. J'aimais la vitesse à laquelle elle jouait et marchait. Elle semblait si sérieuse. Elle semblait toujours être à son affaire.»

Williams a adopté cette attitude à l'entraînement, ne souriant jamais et s'assoyant seule dans un coin, dos tourné, pendant les pauses. Mais après sa victoire de dimanche, une scène inusitée dans le sport professionnel s'est produite ce soir-là, alors que son adversaire, Caroline Wozniacki, et elle sont sorties célébrer sa victoire ensemble.

«Elle a volé mon téléphone» a dit Williams de sa bonne amie, qui s'est affairée a déposer des photos en compagnie du chanteur Joe Jonas et du mannequin Gigi Hadid sur Instagram. Mardi, elle prévoit assister à la première Semaine de la mode organisée par Williams.

L'Américaine, détendue tout au long du tournoi de Flushing Meadows, ressent de la pression pour cette nouvelle aventure.

«Quelqu'un m'a invitée à aller passer du temps sur un bateau, mais j'ai refusé, car je savais que j'allais être trop nerveuse. Je dois m'assurer que les filles paraissent bien, que les mannequins sont les bons. Je dois m'assurer qu'elles marchent de la bonne façon.»

Williams admet toutefois avoir fait plus de cauchemars qu'à l'habitude au cours des deux dernières semaines: de perdre face à Victoria Azarenka en quarts de finale, de tomber et de rater un match, etc.

«Ça semblait si réel. Je me réveillais toute énervée.»

Toutefois, quand elle a foulé le court pour la finale de dimanche, tout était positif autour d'elle. CBS venait de présenter une victoire des Dolphins de Miami, dont elle est l'une des actionnaires minoritaires, contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, et maintenant, la chaîne allait présenter son match.

Elle refuse de parler de sa place dans l'histoire tant qu'elle est encore active. Mais elle s'accorde quelques brefs moments de recul. Quand elle s'entraîne sur le court Arthur-Ashe, elle se rappelle des endroits où elle a célébré ses victoires. Elle a réalisé qu'elle avait remporté le tournoi plus souvent à la gauche de l'arbitre. occasionnellement, elle ira visionner un vieux match sur YouTube. Elle a récemment vu un affrontement face à Monica Seles datant de 1999 et a été stupéfiée de se revoir adolescente.

«Je suis montée au filet. Qu'est-il arrivé à cette fille? Elle était extraordinaire. J'étais si positive. Je perdais des points mais à me voir, on aurait dit que je venais de les gagner.»

De nos jours, c'est évident de savoir si elle a remporté ou non un échange en regardant sa réaction. Mais Williams est demeurée positive tout au long des Internationaux des États-Unis et les résultats ont été probants. Quant à sa condition physique, elle a dit à la blague que «30 est assurément le nouveau 15».

«À chaque année, je me sens mieux. C'est la chose la plus étrange qui soit.»

De la voir remporter 22 titres du Grand Chelem n'est peut-être pas si impensable que ça finalement.

PLUS:pc