NOUVELLES

Sepp Blatter confirme son intention de briguer un 5e mandat à la tête de la FIFA

08/09/2014 12:00 EDT | Actualisé 08/11/2014 05:12 EST

MANCHESTER, Royaume-Uni - Sepp Blatter tentera d'obtenir un cinquième mandat de quatre ans comme président de la FIFA.

Stimulé par le succès remporté par la Coupe du monde au Brésil et par la décision du président de l'UEFA Michel Platini de ne pas présenter sa candidature à l'élection de l'année prochaine, Blatter, âgé de 78 ans, estime qu'il dispose des appuis nécessaires pour gagner de nouveau.

«Je ferai définitivement une déclaration officielle en septembre, a déclaré Blatter dans une entrevue vidéo pré-enregistrée et diffusée dans le cadre de Soccerex, grande conférence autour du football. J'en informerai le comité exécutif. C'est aussi une question de respect envers la famille du football: 'Oui, je serai prêt, je serai candidat.'»

Réagissant aux pires scandales de corruption de la FIFA, Blatter avait promis avant sa réélection en 2011 que son mandat actuel serait son dernier. Mais le dirigeant suisse, qui a pris la présidence de la FIFA en 1998, prépare sa réélection depuis lors, aucun rival d'importance n'étant sur les rangs pour lui faire obstacle.

Malgré les scandales de corruption qui ont terni l'image de la FIFA et de l'opposition au sein de l'UEFA, Blatter semble avoir conservé le soutien de la plupart des fédérations nationales. Une victoire lors de l'élection de mai prolongerait jusqu'en 2019 le mandat de Blatter, qui aurait alors 83 ans.

«Une mission n'est jamais finie et la mienne ne l'est pas encore, a poursuivi Blatter, qui avait précédemment coupé court à la confirmation de sa candidature. Lors du dernier congrès à Sao Paulo, je n'ai simplement pas eu l'impression d'un soutien, mais le soutien de l'immense majorité des fédérations nationales qui m'ont demandé 's'il vous plaît, continuez d'être notre président dans le futur.'»

Tous les aspirants potentiels doivent avoir travaillé dans le football pendant au moins deux des cinq dernières années, et ils ont jusqu'à la fin janvier pour recueillir le soutien d'au moins cinq associations nationales. Le vote secret est prévu le 29 mai à Zurich, et l'ancien directeur de la FIFA en matière de relations internationales Jérôme Champagne est la seule autre personne à dire qu'il demeurera en poste.

PLUS:pc