NOUVELLES

Mercedes réagit avec amusement aux interprétations du dépassement de Hamilton

08/09/2014 11:15 EDT | Actualisé 08/11/2014 05:12 EST

MONZA, Italie - Mercedes a réagi avec amusement aux interprétations selon lesquelles des consignes d'équipe sont à l'origine du dépassement de Lewis Hamilton sur son coéquipier et rival Nico Rosberg qui a pavé la voie à sa victoire au Grand Prix d'Italie.

L'écurie de Brackley en Angleterre a publié sur Twitter une photo de porcs volants avec le message suivant: «Nouvelles de dernière heure: scènes dramatiques dans le ciel de Brackley alors que #NR6 (Nico Rosberg) contribue à la victoire au Grand Prix d'Italie de son rival au championnat #F1 LH44 (Lewis Hamilton)..»

Le moment clé de la course est survenu au 29e des 53 tours lorsque Hamilton a fait fi d'un départ raté pour se retrouver juste derrière Rosberg.

Visiblement conscient de la présence de Hamilton derrière lui, Rosberg a effectué un gros freinage dans la première chicane à la fin de la principale ligne droite du circuit de Monza, permettant à Hamilton de le dépasser facilement.

Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a démenti que l'équipe avait transmis des consignes d'équipe après avoir été approché à ce sujet par le vétéran de la F1 Eddie Jordan.

«J'ai dit à Eddie, 'une telle idée ne peut émaner que de l'esprit d’un paranoïaque, a précisé Wolff. Nico avait beaucoup de pression car Lewis était si rapide.'»

Rosberg avait commis la même erreur plus tôt dans la course alors que Hamilton était loin derrière, une preuve supplémentaire qu'il n'y avait pas de consignes d'équipe.

«J'ai tout simplement fait une faute et Lewis était rapide. Je devais donc m'en tenir à ma stratégie et essayer d'avoir ce petit extra pour rester devant lui mais j'ai commis une erreur, a analysé Rosberg dans un blogue vidéo posté lundi.

«J'aurais pu négocier le virage mais le risque était tellement grand que je fasse un plat sur mes pneus. Donc, la façon la plus sûre de m'en tirer était de faire un tout droit pour ne pas être obligé d'arrêter de nouveau pour changer les pneus.»

Hamilton et Rosberg sont engagés dans un bras de fer pour le championnat.

Au Grand Prix de Belgique il y a deux semaines, Rosberg a terminé deuxième après avoir heurté la voiture de Hamilton en début de course, ce qui a ruiné la course de son coéquipier et entraîné des mesures disciplinaires de Mercedes.

L'avance de Rosberg en tête du championnat des pilotes a été réduite à 22 points avec six courses à disputer. Le prochain Grand Prix aura lieu à Singapour dans deux semaines.

«Finalement, ce n'est pas une catastrophe», a conclu Rosberg.

PLUS:pc