NOUVELLES

L'Etat islamique combat avec des armes américaines selon un rapport

08/09/2014 11:17 EDT | Actualisé 08/09/2014 11:18 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - This undated file image posted on a militant website on Tuesday, Jan. 14, 2014, which has been verified and is consistent with other AP reporting, shows fighters from the al-Qaida linked Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) marching in Raqqa, Syria. Moderate Syrian rebels are buckling under the onslaught of the radical al-Qaida breakaway group that has swept over large parts of Iraq and Syria. Some rebels are giving up the fight, crippled by lack of weapons and frustrated with the power of the Islamic State of Iraq and the Levant. Other, more hard-line Syrian fighters are bending to the winds and joining the radicals. (AP Photo/Militant Website, File)

L'Etat islamique (EI) combat avec des armes américaines saisies à l'armée irakienne ou destinées à l'opposition modérée au régime du président syrien Bachar Al-Assad, indique un rapport publié lundi à Londres.

Cette étude de "Conflict Armament Research" appuie son analyse sur les armes saisies par les forces kurdes à des combattants de l'EI en Irak et en Syrie, au cours d'une période de dix jours en juillet.

Parmi ces armes se trouvent une "quantité significative" de fusils d'assaut américains M-16 tombés dans les mains des jihadistes.

Les roquettes anti-char utilisées par l'EI en Syrie sont, elles, "identiques aux roquettes M79 livrées par l'Arabie Saoudite aux forces opérant sous la bannière de l'Armée syrienne libre", ajoute le rapport. Ces roquettes ont été fabriquées en ex-Yougoslavie dans les années 80.

En Irak, l'Etat islamique a pu s'emparer en juin d'une grande quantité d'armes et d'équipements militaires américains aux postes abandonnées par l'armée irakienne dans le nord du pays.

Lors de leur offensive et la prise de Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak, les jihadistes ont notamment mis la main sur des Humvee américains.

Ces véhicules, devenus aujourd'hui la cible des frappes aériennes américaines, auraient été utilisés selon plusieurs rapports dans des attentats-suicide contre des soldats irakiens.

Les Etats-Unis ont investi sept milliards de dollars pour armer et entraîner l'armée irakienne afin de garantir la sécurité du pays après le départ des troupes américaines fin 2011.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Destructions de mosquées et de sanctuaires religieux en Irak (juillet 2014)