NOUVELLES

Le silence des armes semble avoir été de courte durée dans l'est de l'Ukraine

07/09/2014 09:57 EDT | Actualisé 07/11/2014 05:12 EST

DONETSK, Ukraine - Des affrontements ont repris dimanche près de la principale ville détenue par les rebelles dans l'est de l'Ukraine, alimentant davantage les craintes d'un effondrement du cessez-le-feu signé il y a deux jours.

Au moins deux demeures ont pris feu dans le village de Spartak, qui se situe tout juste au nord de Donetsk, après avoir été atteintes par des obus. Un homme dont la maison a été frappée par un obus a soutenu que les rebelles avaient tiré d'une position à proximité, ce qui aurait suscité une réplique des forces gouvernementales ukrainiennes.

Un civil a aussi été tué dans des bombardements dans la ville portuaire ukrainienne de Marioupol, et d'importantes explosions ont été entendues près de l'aéroport à Donetsk tôt dimanche.

Un porte-parole du conseil de sécurité nationale ukrainien, Volodymyr Polyovyi, a dit à Kiev que les rebelles semblaient avoir tenté d'attaquer l'aéroport à Donetsk, qui est sous le contrôle des forces gouvernementales depuis mai et a fait l'objet d'attaques répétées de la part des rebelles séparatistes prorusses depuis ce temps.

Le cessez-le-feu avait semblé tenir bon pour la majeure partie de la journée, samedi, mais des bombardements ont commencé tard en soirée. Un communiqué des séparatistes prorusses soutient que les forces gouvernementales ukrainiennes ont violé le cessez-le-feu en tirant sur des positions des rebelles à six endroits, samedi, dont à proximité de l'aéroport de Donetsk. Le communiqué affirme que plusieurs rebelles ont été tués.

Des bombardements sont aussi survenus dans la nuit en périphérie de la ville de Marioupol, où les forces ukrainiennes maintiennent leurs positions contre les rebelles. Le conseil municipal a affirmé qu'un civil avait été tué. Un obus a aussi détruit une station d'essence à proximité.

PLUS:pc